Football américain: Yoann Miangué, un Français en salle d'attente de la NFL

Football américain: Yoann Miangué, un Français en salle d'attente de la NFL
Le logo de la NFL photographié le 24 juin 2020 à Los AngelesChris DELMAS
 
 

Peu de Français ont touché d'aussi près le rêve de la NFL, la puissante Ligue nord-américaine de football américain. A 22 ans, Yoann Miangué, s'en rapproche: il sort d'un stage d'entraînement de trois mois en Floride réservé aux meilleurs joueurs internationaux, une expérience qui lui a peut-être permis d'être repéré par une franchise.

Le rêve américain a récemment pris un peu plus de poids pour ce jeune espoir français, à la trajectoire fulgurante. Car ce colosse d'1,96 m et de 130 kg n'a découvert le football américain que depuis trois ans. Et son début de carrière ne le destinait pas du tout à ce sport.

Lui avait choisi le taekwondo, une discipline dans laquelle il excellait, avec un titre aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2014 et deux titres de champion de France en 2017 et 2018. Mais le décès de sa mère lui a fait changer de trajectoire.

Son physique et son agilité l'ont amené à tenter l'aventure du football américain, un sport encore peu développé et peu médiatisé en France.

Et visiblement, son potentiel semble sans limite, car deux ans après avoir intégré en 2018 l'équipe du Flash de la Courneuve en Seine-Saint-Denis, et ensuite l'équipe de France, la puissante NFL lui a envoyé à la fin de l'année 2020 une invitation très prisée, pour intégrer le NFL Pathway en janvier 2021, un programme ouvert depuis 2017 aux onze meilleurs espoirs internationaux.

Une opportunité qu'aucun Français n'avait goûté jusqu'ici. Une expérience unique, et surtout une première étape à franchir pour pouvoir intégrer la NFL, chose que seuls quelques rares Français sont parvenus à faire dans l'histoire.

- "J'ai coché quelques cases" -

"C'était une super aventure. Dur, long. On va dire que c'est une première étape, et il y a un nouveau challenge qui peut s'ouvrir bientôt", a expliqué le Français lors d'une visioconférence avec des journalistes français.

Toutefois, le gouffre entre le niveau entre le Championnat de France et la NFL s'est fait ressentir.

"Je ne m'attendais pas à ça. Je suis sorti de ma zone de confort. Ca ne fait pas si longtemps que ça que je joue au football, il a fallu mettre les bouchées doubles", a reconnu celui qui évolue au poste de "defensive end" (joueur situé sur les deux extrémités de la ligne défensive).

"J'ai coché quelques cases, mais pas toutes. Après je suis content, j'ai bien aimé", assure-t-il. Evidemment sa technique n'est pas au niveau des joueurs universitaires américains, mais son physique est une arme intéressante. Et son profil a peut-être de quoi intéresser une franchise qui pourrait lui proposer d'intégrer son équipe de réserve, dernière étape avant le graal: faire partie de l'équipe aligné en NFL et composée de 53 joueurs.

La route est encore longue.

"Si je suis assigné à une équipe, il faudra que je mette toutes les chances de mon côté", prévient-il.

- "Défoncer cette porte de la NFL" -

Depuis le début des années 90, avec Richard Tardits, seul joueur français à avoir évolué en match officiel en NFL avec les New England Patriots, aucun Français n'est parvenu à renouveler l'expérience.

Une poignée de tricolores s'est retrouvée, un peu comme Yoann Miangué, dans l'antichambre de la NFL, mais sans jamais parvenir à franchir le dernier obstacle. Le niveau est extrêmement relevé pour y parvenir mais il semble y avoir aussi un facteur culturel selon Yoann Miangué.

"Quoi qu'il arrive, en tant qu'étranger, je serai obligé de faire deux fois plus qu'un Américain. Ce qu'on voit ici, c'est l'amour de ce sport. Ils veulent peut-être garder ça un peu pour eux", explique-t-il.

Lors de ce stage d'entraînement, il dit d'ailleurs avoir plus ressenti un "soutien pour y arriver ensemble" avec les autres internationaux. "On est un peu les +onze rebelles+. C'était plus une fratrie qui essaie de défoncer cette porte de la NFL qui est un petit peu verrouillée pour nous".

Pour l'instant, Yoann Miangué va donc devoir patienter, et attendre un coup de fil qui pourrait entretenir le rêve.




 

Vos commentaires