En ce moment
 

JO-2018: James et Ciprès "en embuscade"

JO-2018: James et Ciprès
Vanessa James et Morgan Ciprès lors du programme court de patinage artistique, à Pyeongchang, le 14 février 2018Roberto SCHMIDT

Moins d'un point et demi. C'est l'écart qui sépare du podium les Français Vanessa James et Morgan Ciprès, "en embuscade" après le programme court couples de patinage artistique aux Jeux de Pyeongchang (Corée du Sud) mercredi.

Devant, les Chinois Wenjing Sui et Cong Han, champions du monde en titre, qui ont obtenu 82,39 points, nouveau record personnel, et les Russes sous bannière olympique Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov, double champions d'Europe en titre (81,68), sont solidement installés aux deux premières places.

Derrière eux, c'est l'embouteillage : quatre couples, dont James/Ciprès, sixièmes, se tiennent en moins d'un point et demi. Dans l'ordre, les Canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford (76,82), les Allemands Aljona Savchenko et Bruno Massot (76,59), pénalisés par une erreur du patineur, les Chinois Xiaoyu Yu et Hao Zhang (75,58) et les Français (75,34).

Ce qui laisse augurer d'une lutte acharnée pour le podium olympique lors du programme libre jeudi.

"On est très contents de notre performance aujourd'hui (mercredi), on a donné le meilleur de nous-mêmes, on n'a rien à regretter sur ce programme. On est en embuscade", résume Ciprès.

"Je voulais tellement bien patiner que toutes les émotions sont sorties à ce moment-là", raconte James, interrogée sur son émotion apparente juste avant leur tour de patiner venu. "Après, j'étais vraiment contente et émue parce qu'on y est arrivés."

"Ils ont fait ce programme du mieux possible", estime leur entraîneur américain John Zimmerman, médaillé mondial en couples en 2002.

Sur "Make it rain" d'Ed Sheeran, James (30 ans) et Ciprès (26 ans), médaillés de bronze européens en 2017 et en position d'outsiders aux JO-2018, ont dépassé le mauvais souvenir laissé par la compétition par équipes en ouverture de la quinzaine olympique et ont patiné à leur meilleur niveau, frôlant leur record personnel (75,72) établi l'hiver dernier. Il faudra probablement en faire au moins autant jeudi pour forcer le destin.

La France n'a plus été médaillée olympique en couples depuis 1932 avec Andrée Joly et Pierre Brunet.

Vos commentaires