JO 2032: La Corée du Nord et du Sud veulent co-organiser les Jeux Olympiques 2032

La Corée du Nord et du Sud veulent co-organiser les Jeux Olympiques 2032
(c) belga
 
 

La Corée du Sud a informé le Comité international olympique (CIO) jeudi qu'elle était candidate à organiser avec la Corée du Nord les Jeux Olympiques 2032. Séoul et Pyongyang ont confirmé jeudi que la candidature avait été introduite à la commission d'attribution du CIO.

Le 25 février dernier, le CIO avait attribué la ville australienne de Brisbane le statut de candidature préférentielle pour organiser les JO 2032. "La décision de parler exclusivement avec Brisbane nous a surpris et nous demandons au CIO d'examiner d'autres candidatures", a déclaré le conseil municipal de Séoul. "Le gouvernement sud-coréen et la ville de Séoul ont immédiatement informé le CIO que nous regrettions leur décision et, après discussion avec le CIO, nous avons soumis une candidature commune."

En septembre 2010, le président du CIO Thomas Bach avait déjà discuté avec le président sud-coréen Moon Jae-in pour une candidature coréenne mais le projet semblait mort et enterré après que les relations entre les deux nations se sont à nouveau détériorées.

La ville hôte des JO 2032 sera la première désignée sous la nouvelle procédure de sélection instaurée en juin 2019. Cette réforme offre plus de flexibilité et permet aux villes candidates de dépenser moins d'argent pour se démarquer. Selon Thomas Bach, cette nouvelle procédure permet d'éviter d'avoir "trop de perdants qui n'ont plus envie de déposer une nouvelle candidature".

Cette réforme a également fait l'objet de critiques notamment de la part du Qatar, l'Indonésie, l'Inde et le Länd de Rhénanie du Nord-Westphalie en Allemagne, autres candidats à l'organisation des JO 2032, qui n'ont pas pu défendre leur projet et ont reproché un manque de transparence au CIO.

Les prochains Jeux Olympiques sont prévus l'été prochain à Tokyo au Japon. Les JO 2024 seront organisés à Paris en France et les JO 2028 à Los Angeles aux Etats-Unis.




 

Vos commentaires