En ce moment
 

JO de Tokyo: Les Belgian Cats s'imposent face à l'Australie pour leur premier match

Exploit HISTORIQUE: les Belgian Cats marquent l'histoire de la meilleure des manières
© belga
 
 

Les Belgian Cats ont réussi d'entrée un gros exploit en battant l'Australie, vice-championne du monde, 70-85 (mi-temps: 41-37) pour leur entrée dans le tournoi de basket féminin des Jeux Olympiques de Tokyo, à la Super Arena de Saitama mardi.

Pour le premier match olympique de basket féminin de l'histoire de la Belgique, les joueuses de Philip Mestdagh ont frappé fort en s'imposant face à l'un des grands favoris au podium.

Emma Meesseman (32 points, 9 rebonds, 5 assists) a rendu une brillante copie avec 40 d'évaluation, bien servie par Julie Allemand (16 points et 11 assists). Un duo épaulé par Antonia Delaere mardi (17 points, 4 assists), alors que le sélectionneur national avait récupéré Jana Raman, ayant manqué l'Euro pour un pouce cassé et Ann Wauters (mais qui ne sera pas montée au jeu mardi).

Après un bon début de match, les Belgian Cats ont creusé un premier écart de 6 points grâce à une très bonne défense. Emma Meesseman avait pris d'entrée ses responsabilités, suivie par Julie Allemand qui plantait le premier trois points de la partie (8-12). Hanne Mestdagh l'imitait pour faire 9-15.

L'Australie ne pouvait compter sur sa meilleure joueuse, forfait pour raisons personnelles Liz Cambage, et qui voyait Steph Talbot, autre pion important sur la touche, blessée. Les Opals s'accrochaient pour passer à 17-21 à la 10e.

Le duo Allemand-Meesseman fonctionnait très bien (17-23), mais c'est Magbebor qui tenait la distance côté australien et l'Australie prenait l'avance pour la première fois à 25-23 puis 28-25 sur deux bombes de George. Ce 11-2 partiel forçait Philip Mestdagh à son premier temps mort juste avant le quart d'heure de jeu, atteint lui à 30-31 pour les Belgian Cats.

Julie Allemand poursuivait son chantier (10 pts, 6 assists à la pause, pour 10 pts, 5 rebonds à Emma Meesseman), mais la Belgique encaissait plus facilement et les Belges se montraient moins précis. L'Australie passait devant à la pause: 41-37 sur un trois points 'on the buzzer' d'Antonia Delaere (9e pts).

Le trio Allemand-Meesseman-Delaere tenait tête à une autre triplette côté australien Magbegor-George-Ebzery pour un match serré, 51-50 à la 17e. La Belgique aura mené jusque là de 6 points au maximum, l'Australie de 7. Face aux vice-championnes du monde, les Belges commençaient à y croire. Emma Meesseman remettait la Belgique devant 51-52 juste avant que l'Australie ne fasse 76-76 à la demi-heure de jeu.

Le dernier quart temps voyait la Belgique mener de quatre unités (59-63) grâce encore à Delaere et Meesseman avec encore 7 minutes à jouer cependant. Emma Meesseman puis Julie Allemand ajustaient encore la mire pour faire 61-69 et les Belges commençaient à croire à l'exploit à cinq minutes du terme. Impériale, Emma Meesseman forçait un écart de dix unités à 4 minutes de la fin (61-71).

Les Australiennes commençaient à s'impatienter et commettaient plusieurs erreurs (14 pertes de balle à 5). Ce sera même 63-74 avec un panier bonifié de Kim Mestdagh sur le 10e assist de Julie Allemand (63-74, 37e). Solide physiquement et ayant la mainmise sur le match dans le money-time, la Belgique assurait même un écart de 15 unités au coup de sifflet final, soignant leur average. Score final: 70-85, à la faveur d'un 13-29 dans le dernier quart-temps.

Dans ce groupe C, la Belgique doit rencontrer Porto Rico vendredi (3h00 heure belge) puis la Chine le 2 août (10h20).

Les deux premiers de chacun des trois groupes ainsi que les deux meilleurs troisièmes sont qualifiés pour les quarts de finale, déterminés par un tirage au sort. Les trois premiers de chaque groupe ainsi que le meilleur deuxième y seront têtes de série.

C'est la première fois que la Belgique participe au tournoi olympique de basket féminin. Les Belgian Cats restent sur une médaille de bronze conquise à l'Euro à Valence le 27 juin dernier, la deuxième après la 3e place conquise à l'Euro 2017 à Prague. Les Belges avaient pris la 4e place de la Coupe du monde 2018 à Tenerife.


 




 

Vos commentaires