En ce moment
 

Elise Vanderelst, Montoise et championne d'Europe du 1500m, sera aux JO: "Un de mes plus grands rêves" (vidéo)

Elise Vanderelst, Montoise et championne d'Europe du 1500m, sera aux JO:
© RTL INFO
 
 

C'est la plus importante délégation depuis les Jeux d'Helsinki en 1952, la Team Belgium enverra 121 athlètes au Japon pour les JO de Tokyo. Parmi eux, Elise Vanderelst, une Montoise de 23 ans et championne d'Europe du 1500m, sera en compétition pour le 1500 m en athlétisme.

La Team Belgium comptera, aux JO de Tokyo qui se dérouleront du 23 juillet au 8 août, 67 hommes et 55 femmes (+ 8 réserves) dans 25 sports différents dont trois d'équipe. Il y aura aussi cinq équipes mixtes. Ces JO se dérouleront de manière un peu particulière puisqu'ils auront lieux à huis clos en raison de la pandémie du coronavirus. La Belgique y participera pour la 27e fois. Lors de sa participation aux Jeux de Rio en 2016, la Team Belgium comptait 104 athlètes qui avaient ramené six médailles, dont deux en or. 

Cette année, quelques jeunes vont participer à leurs premiers jeux olympiques, un rêve pour la plupart. RTL INFO a rencontré quatre d'entre eux, Eliott Crestan (800m), Marjorie Carpréaux (Belgian Cats-Basket), Anna Van Bellighen (haltérophilie) et Elise Vandereslt (1500m).

Une jeune Belge pour le 1500m : "Mon but c'est d'atteindre la demi-finale"

Elise Vandereslt est originaire de Mons, elle a 23 ans. Cette année, elle a remporté le championnat d'Europe du 1500m. Elle participera aux JO pour la première fois de sa carrière, un rêve qui se réalise: "C'est vraiment un de mes plus grands rêves! Depuis quelques années, je mets tout en oeuvre pour pouvoir le réaliser." Malgré tous ses efforts, la jeune montoise n'a pas vraiment d'espoir de remporter une médaille, la concurrence étant trop forte. "Il y a un très haut niveau! On retrouve beaucoup d'anglaises qui sont fortes sur la distance mais aussi des américaines et des éthiopiennes".

Mais participer aux JO, c'est déjà un grand pas pour elle: "Je suis encore jeune alors je veux jouer pour prendre de l'expérience et quitter ces jeux en me disant que j'ai donné mon maximum et ne rien regretter. Certains jeunes arrivent à remporter une médaille, mais pour ma part je pense que c'est trop ambitieux. J'ai pas envie de me mettre trop de pression ou avoir trop d'attentes pour au final être déçue". Elise Vanderelst espère au moins "atteindre la demi-finale" lors de ces jeux. 

La jeune montoise n'est pas particulièrement stressée par les JO, qu'elle prend comme une expérience, mais plutôt par les conditions climatiques, bien différentes au Japon: "Il va faire chaud, très humide et j’ai peur de la manière dont va réagir mon corps". Mais aussi par les conditions quelques peu particulières de ces Jeux qui seront joués à huit clos, sans supporters ni familles... "C'est assez décevant même si ma ne vient pas systématiquement m'encourager lors des grands championnats. Mais cette fois, ils m'avaient dit 'bon si tu vas à Tokyo, on viendra' donc c'est assez décevant". La jeune athlète espérait aussi participer à la cérémonie d'ouverture et de fermeture mais ne pourra malheureusement pas y participer à cause de la pandémie du covid-19 et des mesures particulières. Mais elle relativise: "Je me dis que je suis encore jeune et que j'ai du temps pour vivre tout ça".

Elise Vanderelst espère cependant être soutenue à distance par le public belge, d'une manière plutôt simple. "En me regardant, en pensant fortement à moi et en m’envoyant des message". Le début des séries du 1500m débutera le 2 aout prochain. 


 




 

Vos commentaires