En ce moment
 

La saison de trop pour Sven Nys? "Difficile de suivre les jeunes"

La saison de trop pour Sven Nys?

Le Belge Sven Nys, terreur des labourés ces quinze dernières années, n'est plus que l'ombre de lui-même cette saison et semble impuissant face à la nouvelle génération, en particulier Wout Van Aert et Mathieu Van Der Poel qui seront davantage que lui les favoris des Mondiaux dimanche à Tabor.

Avec seulement quatre succès cette saison (dans des épreuves mineures en sus), Nys n'est plus ce cannibale qui collectionnait les succès jadis. Double champion du monde, sept fois vainqueur de la Coupe du monde, champion de Belgique à neuf reprises, le vétéran de 38 ans est aujourd'hui à la diète.

Celui qui est sans doute le plus grand cyclo-crossman de tous les temps estime toutefois qu'il ne dispute pas la saison de trop et assure même qu'il poursuivra sa carrière jusqu'en 2016, avec l'objectif de participer aux JO de Rio en VTT.

Et malgré une saison terne, Nys ambitionne de monter sur le podium dimanche à Tabor.

"J'ai connu un gros creux en novembre et décembre. Mais la forme revient. J'ai beaucoup travaillé et les signaux sont maintenant enfin positifs", explique Nys, 6e dimanche dernier en Coupe du monde à Hoogerheide.

"J'ai déjà gagné à quatre reprises sur le parcours de Tabor, même si la dernière fois remonte déjà à quelques années (2007). J'y ai également disputé deux Championnats du Monde (2001 et 2010). Cette expérience joue pour moi", poursuit le coureur qui concède toutefois qu'il "sera difficile de suivre les jeunes", le Belge Wout Van Aert et le Néerlandais Mathieu van der Poel (tous deux âgé de 20 ans).

Les raisons du déclin de Nys sont multiples. Son âge d'abord. A 38 ans, le coureur de l'équipe Crélan dispose toujours d'un gros moteur mais c'est devenu un diesel.

Divorce et changement de vélo

"Dès que je veux accélérer, je n'ai plus de forces. Je peux rouler une heure au même rythme, mais pas augmenter le ton", déclarait-il récemment à La Dernière Heure.

Sa situation privée (un divorce en cours) l'a également perturbé. Son épouse était également son assistante. Il doit désormais tout gérer lui-même (préparation des repas, linges, communication, etc.).

En changeant de vélo (Trek au détriment de Colnago) il y a quelques mois, Nys a aussi éprouvé des difficultés à trouver les bons réglages.

Sven Nys a en outre renoncé à une grande partie de la saison sur route, contrairement à ses habitudes passées. Il lui manque logiquement aujourd'hui la vitesse et le fond de la route.

Pour la première fois depuis très longtemps, il ne sera donc pas le favori d'un championnat du monde.

"Mathieu Van der Poel et Wout Van Aert sont vraiment au top. Je suis conscient que ce sera difficile de rester à leurs côtés, déclare le Belge. Je devrai être dans un super jour pour réaliser mon ambition à Tabor, mais j'y crois. Je me suis entraîné dur la semaine dernière en stage à Majorque. Et en terminant sixième à Hoogerheide, j'ai fini la course avec de très bonnes sensations".

Souvent paralysé lors des Mondiaux en raison de la pression pesant sur ses épaules, Nys n'aura cette fois rien à perdre, ni à prouver.

"Qui sait si cela ne jouera pas en ma faveur ? Le parcours sera enneigé et verglacé. J'adore ça. Alors que les Van Aert et Van der Poel ont encore tout à prouver sur ce type de terrain", conclut Nys.

Vos commentaires