En ce moment
 

Ligue A de volley: Montpellier champion 47 ans après

Ligue A de volley: Montpellier champion 47 ans après
Nicolas Le Goff sous le maillot de l'équipe de France lors des Jeux de Tokyo, le 3 août 2021 Yuri Cortez
 
 

Montpellier a remporté mercredi son 8e titre de champion de France de volley, le premier depuis 47 ans, en s’imposant contre Tours à domicile lors du deuxième match de finale de Ligue A.

Déjà vainqueurs de la première manche samedi à Tours au tie break, les hommes d’Olivier Lecat ont dominé de la tête et des épaules une rencontre décisive à domicile pour être sacrés champions de France pour la première fois depuis 1975.

L'ancien MUC, devenu MHSC comme le foot, l'a cette fois nettement emporté 3-0 (25-17, 25-21, 30-28) au terme d'un dernier set néanmoins irrespirable et d'une quatrième balle de match.

"On se disait qu'on avait tout pour le faire, et on n'a jamais douté", s'est réjoui Olivier Lecat au micro de la Ligue.

Visiblement peu perturbés par la pression de ce match décisif,les Montpelliérains ont entamé en trombe la rencontre dans leur salle de Chaban-Delmas, avec un premier set remporté 25-17, grâce notamment aux grandes performances de Nicolas Lazo et Nicolas Le Goff, le champion olympique tricolore.

"Tous les titres sont fabuleux, à chaque fois quand on gagne, on pense que c'est le plus beau. Là je suis aussi heureux qu'après les JO. C'est historique", a réagi le central.

- 3e finale perdu par Tours -

Après un deuxième set remporté 25-21, les Montpelliérains, qui comptent aussi dans leurs rangs l'un des grands espoirs des Bleus, l'attaquant de pointe Théo Faure, ont laissé les Tourangeaux revenir dans la partie.

Mais si les coéquipiers de Kevin Tillie, autre médaillé d'or de Tokyo, étaient parvenus à remonter un retard de deux sets lors du premier match samedi, ils n'ont pas tenu malgré plusieurs balles de set pour revenir à 2-1. Et c'est Javier Gonzalez, élu homme de la rencontre, et les siens qui ont explosé de joie.

"Ils ont très bien joué, même dans le troisième set où on a eu un sursaut d'orgueil, a analysé Tillie après la rencontre. Ils ont été meilleurs sur les deux rencontres".

Tours, champion de France pour la dernière fois en 2019, a ainsi enregistré un troisième défaite en autant de finales cette saison, après les revers contre les Italiens de Monza en Coupe CEV (2e échelon derrière la Ligue des champions) et la Coupe de France contre Chaumont.

Le TVB, qui compte aussi huit titres de champion de France, a donc été rejoint ce mercredi soir par son adversaire sudiste, qui a soulevé son titre devant des supporters montpelliérains ravis.


 

Vos commentaires