Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

Michael Obasuyi: "je peux me considérer comme un coureur de haies de classe mondiale"

Michael Obasuyi, n'était pas amplement satisfait samedi soir après s'être'est classé 7e de la finale du 60 m haies des championnats du monde d'athlétisme en salle à Glasgow, samedi soir.

"Mon départ n'a pas été très bon. Cela reste un aspect à travailler, certainement pour terminer à un plus haut niveau", a-t-il expliqué ensuite. 

Le hurdler belge de 24 ans a couru en 7.55, à 1/100 de son record de Belgique, qu'il avait égalé en demi-finales plus tôt dans la soirée. L'espagnol Enrique Llopis, arrivé 4e, n'était plus que rapide que de 3/100. 

"C'était très serré. Le podium était un peu trop haut. Mais j'aurais pu tout aussi bien terminer quatrième. Quoi qu'il en soit, c'est une belle performance. Demain matin, je serai très satisfait, j'en suis convaincu", a souligné l'athlète belge après l'épreuve. 

Obasuyi sort d'une période difficile de deux ans au cours de laquelle il estime avoir "réalisé des performances en deçà de son niveau", selon ses propos. Depuis, un retournement de situation a commencé à opérer. Il l'a prouvé une nouvelle fois en se qualifiant pour la finale de la Coupe du monde. "Je suis heureux d'être de retour, meilleur qu'avant. Je pense même que je peux me considérer comme un coureur de haies de classe mondiale, et c'est l'objectif que je me suis fixé depuis de nombreuses années", a encore observé le sportif de 24 ans.

Obasuyi s'octroie désormais un certain nombre de jours de repos avant le début de la saison estivale. "Il y aura un gros bloc d'entraînement et un stage à Chypre à la fin du mois de mars. J'espère que je réussirai une saison extérieure similaire à la saison intérieure. J'espère améliorer mon record au 110 mètres haies", annonce-t-il.

À lire aussi

Sélectionné pour vous