En ce moment
 

Mondiaux de natation: Sun et Ledecky ont déjà replongé

Mondiaux de natation: Sun et Ledecky ont déjà replongé
Le Chinois Sun Yang lors des séries du 200 m libre aux Mondiaux de natation, le 22 juillet 2019 à GwangjuOli SCARFF

Sun Yang, sacré sur 400 m la veille mais dont la présence après un contrôle antidopage rocambolesque l'année dernière irrite, et Katie Ledecky, elle détrônée sur la même distance, ont replongé dès lundi matin aux Championnats du monde de natation, à Gwangju (Corée du Sud).

Dimanche, le quatrième sacre d'affilée sur 400 m de Sun, du jamais-vu, a été ostensiblement snobé par son dauphin, l'Australien Mack Horton, qui a refusé de partager le podium avec le nageur chinois, puis est resté en retrait sur les photos souvenirs.

Non sanctionné par la Fédération internationale (Fina), pour vice de forme, pour son contrôle antidopage surréaliste au cours duquel il a détruit à coup de marteau un échantillon de sang en septembre dernier, Sun (27 ans) doit être entendu par le Tribunal arbitral du sport (TAS) en septembre, après que l'Agence mondiale antidopage (AMA) a fait appel. Déjà suspendu trois mois pour dopage en 2014, il y risque la suspension à vie qui s'applique en cas de récidive.

Lundi matin, le champion olympique et du monde en titre du 200 m, désormais à la tête d'une collection de dix médailles d'or mondiales, n'a pas été le plus rapide des séries. Mais il n'a été devancé que de quatre centièmes par le Britannique James Guy (1:46.22 contre 1:46.18).

Sur 1500 m, distance dont elle est triple championne du monde en titre et détentrice du record du monde, Ledecky (22 ans) a nagé sans forcer le meilleur temps des séries en 15 min 48 sec 90. La finale est programmée mardi soir.

La seule Française engagée lundi matin, Béryl Gastaldello, a calé dès les séries du 100 m dos (01:01.45, 28e temps). La Hongroise Katinka Hosszu, championne olympique en titre de la spécialité, a fait l'impasse sur la course, sans doute pour se préserver pour la finale du 200 m 4 nages prévue en soirée.

Vos commentaires