Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

NBA: Mitchell affole les compteurs et Cleveland mate les Bulls

La star de Cleveland Donovan Mitchell a sorti le grand jeu lundi soir en NBA, inscrivant 71 points pour permettre aux Cavaliers de mater les Bulls, 145-134 après prolongation, leur 24e succès de la saison.

Mitchell, arrivé dans l'Ohio l'été dernier en provenance de l'Utah, est seulement le septième joueur à inscrire 70 points ou plus lors d'une rencontre de NBA, et le premier à réaliser une telle performance depuis l'icône des LA Lakers, Kobe Bryant, en 2006 (81 pts contre Toronto).

Le record de points reste lui la propriété de Wilt Chamberlain, auteur d'un récital de 100 points avec Philadelphie contre les New York Knicks le 2 mars 1962.

L'exploit de Donovan Mitchell, qui a également délivré 11 passes et glané 8 rebonds, a contribué à sortir les "Cavs" d'un mauvais pas puisque la franchise de l'Ohio, par ailleurs privée de Darius Garland et Evan Mobley, a compté jusqu'à 21 points de retard avant la pause.

Pour cela, le All Star a réussi un 22 sur 34 au tir, dont 7 paniers à trois points. Mais sa première pensée est revenue à ses coéquipiers. "Je ne serais pas là sans eux... sans ces mecs qui réalisent des actions décisives, et je le pense sincèrement", a déclaré le joueur de 26 ans.

Mitchell a lui même poussé Chicago en prolongation en prenant le rebond après un lancer franc qu'il avait intentionnellement manqué, inscrivant alors le panier de l'égalisation à trois secondes du buzzer.

Il a ensuite lancé son équipe vers la victoire en inscrivant le premier trois points de la prolongation, lors de laquelle il a inscrit 13 points au total.

Son coach JB Bickerstaff s'est montré dithyrambique. "On a assisté ce soir à une des plus grandes performances de l'histoire de la NBA", a-t-il jugé.

Les Bulls, qui n'ont jamais été menés avant la prolongation, ont dû rendre les armes malgré les 44 points de DeMar DeRozan.

Ce succès permet à Cleveland de rester dans le rythme des meilleurs (24-14) au sein d'une conférence Est où les prétendants aux premières places se bousculent derrière les Celtics (26-12), en commençant par Brooklyn (25-11).

- Mbappé chez les Nets -

Sous les yeux des joueurs du Paris SG Kylian Mbappé et Achraf Hakimi, les Nets ont roulé sur les San Antonio Spurs (139-103), étalant à 12 leur série de victoires consécutives.

Cinq joueurs des Nets ont inscrit dix points ou plus, dans le sillage du duo Kyrie Irving (27) et Kevin Durant (25), qui ont reçu les félicitations de Mbappé.

"Félicitations. C'était vraiment plaisant à regarder. Bonne chance pour la saison", a déclaré le vice-champion du monde français, avant de saluer un à un les joueurs des Nets.

A l'autre bout du pays, les Golden State Warriors, champions NBA en titre, sont venus à bout des Atlanta Hawks après deux prolongations (143-141), Klay Thompson battant son record de la saison (54 points).

L'embellie semble poindre pour la franchise de San Francisco, qui reste privée de son joueur vedette Stephen Curry mais en est désormais à cinq victoires d'affilée à domicile.

Toujours en Californie, après avoir célébré comme il se doit son 38e anniversaire aux dépens d'Atlanta dimanche, LeBron James a martyrisé les Charlotte Hornets, en marquant plus d'un tiers (43) des points de ses Lakers, victorieux 121-115.

"On avait besoin de ça au moment de boucler cette série de déplacements", a réagi James, qui a aussi pris 11 rebonds.

LA reste toutefois dans les bas-fonds de la conférence Ouest (12e, 16 v. et 21 d.), où Denver, le leader, et La Nouvelle-Orléans, 3e, ont chuté.

Les Nuggets ont bu la tasse à Minneapolis (124-111), face à des Timberwolves pourtant mal en point (six revers de rang). Anthony Edwards a réalisé le double-double (29 pts, 10 rbds) tandis que Rudy Gobert s'est contenté de huit points, 4 rebonds et trois passes.

Quant aux Pelicans, ils se sont inclinés à Philadelphie (120-111), face à des Sixers portés par Joel Embiid (42 pts, 11 rbds). Mais la plus mauvaise nouvelle du soir pour La Nouvelle-Orléans, en attendant de connaître la durée exacte de son indisponibilité, reste la nouvelle blessure de Zion Williamson, touché aux adducteurs.

À la une

Sélectionné pour vous