Peur sur la MLB: le Covid frappe les Marlins, plusieurs matches reportés

Peur sur la MLB: le Covid frappe les Marlins, plusieurs matches reportés
Vue aérienne du Marlins Park, le 27 juillet 2020 à MiamiCliff Hawkins
 
 

Après l'avoir retardé de quatre mois, le coronavirus menace la saison régulière de baseball, la Ligue nord-américaine (MLB) ayant été contrainte de reporter plusieurs matches en raison de l'épidémie de Covid-19 qui frappe l'équipe des Miami Marlins.

"Les matches prévus lundi entre les Miami Marlins et les Baltimore Orioles à Marlins Park, et les Philadelphie Phillies et les New York Yankees au Citizens Bank Park, ont été reportés", a dans un premier temps indiqué l'instance.

Son commissaire Rob Manfred a ensuite annoncé qu'une autre rencontre entre Miami et Baltimore, prévue mardi, était aussi reportée.

Selon plusieurs médias américains, au moins huit joueurs et deux entraîneurs des Marlins ont été testés positifs au Covid-19 dimanche après un match disputé à Philadelphie.

Ces cas s'ajoutent à quatre autres joueurs de l'équipe dont la contamination a été officialisée en fin de semaine dernière.

C'est par mesure de précaution que les Phillies n'accueilleront pas ce lundi les New York Yankees.

La MLB a dit qu'elle conduisait "une série de tests supplémentaires du Covid-19" auprès des joueurs et membres de l'encadrement de la formation floridienne.

Ses membres sont restés à Philadelphie et "se sont mis eux-mêmes en quarantaine en attendant les résultats".

"S'ils s'avèrent acceptables, les Marlins pourront rejouer à compter de mercredi", a affirmé Rob Manfred sans donner plus détail sur la notion "d'acceptable" ni sur la reprogrammation des matches reportés.

- "Bonne décision" -

"La santé de nos joueurs et de notre personnel a été et continuera d'être notre priorité alors que nous naviguons dans ces eaux inexplorées", a pour sa part déclaré le directeur exécutif des Marlins, Derek Jeter, pour qui la décision de ne pas jouer "était la bonne".

L'annonce de ces reports survient quatre jours à peine après le début d'une saison régulière commencée avec quatre mois de retard à cause de la pandémie de nouveau coronavirus.

Or, contrairement à la NBA qui s'apprête à reprendre sa saison dans la bulle de Disney World en Floride, la MLB a opté pour des matches à huis clos à domicile et à l'extérieur, sauf pour les Toronto Blue Jays.

Ceux-ci sont en effet interdits de recevoir par les autorités canadiennes et "accueilleront" leurs adversaires à Buffalo.

Cela oblige donc les clubs à voyager à travers les États-Unis. Une décision critiquée par les experts de santé, alors que la pandémie est incontrôlée dans le pays.

Plusieurs stars ont d'ailleurs renoncé à prendre part au championnat, comme le lanceur des Los Angeles Dodgers, David Price.

- "J'ai vraiment peur" -

"Maintenant, nous allons VRAIMENT voir si la MLB va donner la priorité à la santé des joueurs", a-t-il twitté lundi. "Vous vous souvenez quand Manfred a dit que la santé des joueurs était PRIMORDIALE?! Si je suis à la maison en ce moment, c'est en partie parce que la santé des joueurs n'a pas été mise en avant".

Le manager des Washington Nationals, Dave Martinez, qui a subi une intervention cardiaque l'année dernière, a lui dit se sentir mal à l'aise à l'idée d'aller à Miami pour affronter les Marlins ce week-end.

"Je vais être honnête avec vous, j'ai vraiment peur. On ne sait pas, à cause de ma maladie, ce qui m'arrivera si j'attrape le virus. Je dois faire très attention", a-t-il dit.

Selon les protocoles de santé et de prévention de la ligue, les membres des équipes sont testés toutes les 48 heures, et le port de masques est obligatoire pour tous les remplaçants et personnels techniques au bord du terrain.

Réduite de 162 à 60 matches, la saison régulière de baseball doit être suivie d'une phase de play-offs élargie à 16 équipes au lieu de 10 habituellement, devant débuter entre le 29 septembre et le 2 octobre. Sauf si le coronavirus continue de se propager au sein de la MLB.




 

Vos commentaires