En ce moment
 

Ski Alpin: l'Italie brille à Cortina avec Curtoni, mais s'inquiète pour Goggia

Ski Alpin: l'Italie brille à Cortina avec Curtoni, mais s'inquiète pour Goggia
L'Italienne Elena Curtoni victorieuse du Super-G de Cortina d'Ampezzo, le 23 janvier 2022 Jure MAKOVEC
 
 

Elena Curtoni a confirmé dimanche à Cortina d'Ampezzo la suprématie italienne sur le Super-G mais la joie des Azzurre a été assombrie par la blessure au genou de Sofia Goggia, lancée dans un contre-la-montre pour espérer s'aligner aux JO.

La gagnante du jour, qui décroche à 30 ans sa deuxième victoire en Coupe du monde et sa première en Super-G, a résumé l'état d'esprit de la colonie italienne au micro de la RAI: "C'est une journée douce-amère".

"Je suis très contente, j'ai mis dans cette course tout ce que je suis capable de faire, mais je suis désolée pour Sofia", a soufflé l'Italienne, qui a devancé l'Autrichienne Tamara Tippler de 9/100 et la Suissesse Michelle Gisin de 24/100.

"SuperSofia" a en effet de nouveau lourdement chuté, huit jours après une spectaculaire sortie de piste lors de la descente de Zauchensee (Autriche), à moins de deux semaines des Jeux olympiques d'hiver (4-20 février).

La championne olympique en titre de la descente a pu se relever et rejoindre l'aire d'arrivée sur ses skis, mais les examens menés dans l'après-midi à Milan ont confirmé les craintes: elle souffre d'une "entorse au genou gauche, avec une lésion partielle du ligament croisé déjà opéré en 2013" et d'une "petite fracture du péroné", a indiqué en soirée la Fédération italienne.

- "Coup d'arrêt mal venu" -

Pas question pour autant de renoncer à la descente des Jeux, programmée le 15 février, après avoir manqué il y a an les Mondiaux de Cortina en raison d'une blessure au genou droit.

"Je suis désolée, c'est un coup d'arrêt mal venu à un moment aussi important de la saison, mais dès les prochaines heures je vais commencer la physiothérapie pour essayer de défendre le titre olympique dans la discipline que j'aime le plus", a affirmé dans un communiqué la Bergamasque de 29 ans, qui doit être porte-drapeau italienne à Pékin.

Malgré cette volonté affichée de concourir à Pékin, cette blessure est un coup dur au regard de ses ambitions en Coupe du monde, en lui faisant notamment manquer les épreuves de vitesse de Garmisch-Partenkirchen le week-end prochain, mais aussi aux JO, puisqu'elle ne sera a priori pas rétablie pour le Super-G programmé le 11 février.

Mais l'Italie garde des ressources dans cette spécialité, avec Curtoni troisième Azzurra à s'imposer cette saison sur le Super-G après les deux victoires de Goggia et les deux de Federica Brignone. Cette dernière a dû se contenter dimanche de la 4e place, à 32/100 de la lauréate du jour, mais se console en prenant la tête du classement de la spécialité.

La championne du monde du Super-G, la Suissesse Lara Gut-Behrami, a pris seulement la 13e place (à 83/100) et l'Américaine Mikaela Shiffrin, leader du classement général de la Coupe du monde, la 16e (à 1 sec 01/100).


 

Vos commentaires