En ce moment
 

Ski: Mayer s'impose, les Français brillent au combiné de Wengen

Wengen sourit aux tricolores: si la victoire dans le combiné est revenue à l'inattendu descendeur autrichien Matthias Mayer, Alexis Pinturault, qui finit à 7/100 et Victor Muffat-Jeandet complètent un podium très souvent tricolore dans la station suisse.

L'Autrichien de 29 ans, champion olympique de descente et de super-G, en tête après la descente, signe sa 7e victoire en Coupe du monde, sa première en combiné.

Pinturault en profite lui pour reprendre les commandes de la Coupe du monde de ski, devançant au classement général de deux petits points (613 pts cntre 611) le Norvégien Henrik Kristoffersen, qui ne participait pas au combiné. Les deux hommes vont poursuivre leur chassé-croisé dimanche dans le slalom.

Victor Muffat-Jeandet, vainqueur de l'épreuve en 2018, complète le podium.

Lauréat de son tout premier combiné de Coupe du monde en 2013 déjà à Wengen, "Pintu" qui avait déjà pris la 2e place l'année suivante puis la 3e l'an passé derrière... Muffat-Jeandet, s'était aussi imposé dans le slalom en 2014.

Statistique très parlante sur l'emprise des Français sur cette spécialité à l'avenir incertain: un Français est toujours monté sur le podium au cours des 19 derniers combinés de Coupe du monde. Le dernier podium dont les Bleus étaient absents est celui de Kitzbühel remporté par Ivica Kostelic en janvier 2012.

La France égale ainsi le record détenu jusqu'alors par la Suisse entre 1983 et 1987.

- "Pintu" échoue à 7/100e -

Mayer qui avait creusé l'écart plus tôt dans la descente, devançant le Suisse Gilles Roulin de 53/100 et l'Autrichien Daniel Danklmaier de 67/100, a livré une superbe manche entre les piquets pour résister à tous les spécialistes du slalom.

Au final, contre toute attente, il devance d'un souffle (7/100) Pinturault qui a réalisé le meilleur temps du slalom pour lui reprendre plus d'une seconde et demie. Muffat-Jeandet termine 3e à 67/100.

"J'ai réalisé une descente parfaite. Et mon slalom a juste été incroyable", a commenté Mayer, qui ne s'était pas entraîné "plus de dix fois en slalom cette saison", selon son entraîneur.

Pinturault a lui reconnu que "Matthias (Mayer) a été le plus fort aujourd'hui".

Battu pour si peu, Pinturault ne voulait pas être déçu car "ces écarts, aussi faibles soient-ils, font partie de nore sport. Parfois c'est en notre faveur, d'autres fois non".

Pour Muffat-Jeandet, la Suisse rime souvent avec podium, après sa 3e place samedi dans le géant d'Adelboden, et ce 4e podium à Wengen en 6 ans.

"Encore un podium donc on ne va pas faire la fine bouche. J'ai été en difficulté avec la neige lors du slalom, j'ai mal négocié cette manche donc il faudra corriger des choses dimanche pour le +vrai+ slalom", a-t-il réagi.

"J'avais déjà gagné ici le combiné et aussi pris la deuxième place, comme ça je complète ma collection de théières en étain !", a-t-il ajouté.

Nils Allègre a fini 16e et Blaise Giezendanner 24e. Maxence Muzaton, bien placé après la descente, a abandonné dans le slalom.

Sam Alphand, l'un des fils de Luc Alphand, qui disputait sa première course de Coupe du monde a lui aussi abandonné dans le slalom.

La descente du combiné avait été interrompue à la suite de la chute du Norvégien Adrian Smiseth Sejersted. Le skieur qui s'élançait avec le dossard 36, est parti à la faute et a fini dans les filets de protection. Pour le Norvégien qui a ensuite été évacué par hélicoptère à l'hôpital d'Interlaken, "les nouvelles sont rassurantes. Il souffre d'une épaule et pourrait quitter l'hôpital dès samedi", a indiqué un responsable de l'équipe norvégienne.

Vos commentaires