En ce moment
 

Ski alpin: retour supersonique de Goggia en descente à Lake Louise

 
 

L'Italienne Sofia Goggia, de retour en course de vitesse presque onze mois après une blessure au genou droit, a envoyé un message à la concurrence en survolant vendredi la première descente de Coupe du monde de Lake Louise (Canada).

Détentrice du petit globe de cristal de la discipline, après l'avoir une première fois remporté en 2018, la skieuse de 29 ans a relégué sa dauphine, l'Américaine Breezy Johnson, à 1 sec 47/100e.

L'Autrichienne Mirjam Puchner a complété le podium à 1 min 54/100e et sa compatriote Ramona Siebenhofer a fini 4e, à 1 sec 96/100e, soit trois descendeuses seulement à moins de deux secondes de la gagnante.

"Je savais que je pouvais aller plus vite à certains endroits, que je pouvais gagner, mais pas avec une telle avance. Il n'y a pas beaucoup de spots où vous pouvez faire la différence donc si vous attaquez la pente, c'est ce qui compte le plus", a commenté Goggia.

Mikaela Shiffrin, plutôt spécialiste des épreuves techniques et qui mène la danse au général après avoir porté à 71 son record du nombre de victoires en Coupe du monde, le week-end passé à Killington, en s'adjugeant le slalom, a fini très loin, en 26e position (à 3 sec 60/100e de Goggia).

L'Américaine faisait aussi son retour en descente, près de deux ans après les épreuves bulgares de Bansko (janvier 2020), sur une piste qui lui a bien réussi par le passé: trois podiums dont une victoire en décembre 2017.

Mais cette fois, elle n'a pas été dans le coup, contrairement à Goggia qui en a asséné un gros sur la tête de ses rivales du jour.

- Doublé en vue -

Victorieuse pour la 9e fois en descente (la 12e fois en Coupe du monde), la skieuse de Bergame ne s'était jamais imposée dans l'Alberta.

Ce triomphe a donc une saveur inédite, en plus de marquer un spectaculaire retour au sommet, elle dont l'élan fut brutalement stoppé fin janvier par une blessure au genou droit, survenue en redescendant la piste de Garmisch (Allemagne) et qui l'avait privée de "ses" Mondiaux à Cortina d'Ampezzo en fin de saison dernière.

Skieuse au style spectaculaire, la championne olympique en titre avait remporté quatre courses et signé une 2e place en cinq départs en descente l'hiver dernier. Ce qui lui a suffi pour finir en tête du classement de la spécialité, tout en ratant les deux dernières épreuves.

Désignée porte-drapeau de l'Italie pour la cérémonie d'ouverture des Jeux d'hiver de Pékin, où elle défendra son titre olympique en descente, elle apparaît largement en mesure de réussir le doublé samedi à Lake Louise.

"Je vais analyser la vidéo. Je pense que je peux skier un peu mieux dans certaines parties du tracé", a-t-elle prévenu.

Shiffrin tentera elle de faire meilleure figure que vendredi, elle qui n'avait pas participé à une épreuve de vitesse de la Coupe du monde depuis presque deux ans, bien qu'elle ait remporté le bronze en super-G aux Championnats du monde en février.

Du côté des Françaises, Romane Miradoli a réussi un retour encourageant, un an après sa rupture d'un ligament croisé du genou gauche, en se classant 19e, à trois secondes de Goggia. Laura Gauche s'est classée 31e, Camille Cerutti 36e, Tiffany Gauthier 41e.


 




 

Vos commentaires