En ce moment
 

Suspension à vie pour l'entraineur d'athlétisme Alberto Salazar

Abus dans le sport: un ancien entraineur du champion Mo Farah suspendu à vie
© belga
 
 

Le United States Center for SafeSport a suspendu à vie l'entraineur d'athlétisme Alberto Salazar pour abus émotionnels et physiques sur ses athlètes. Ce centre, habilité par le congrès américain pour statuer sur de tels cas, ne divulgue jamais sur les détails de ses enquêtes. L'entraineur a désormais dix jours pour faire appel de la décision.

En 2019, plusieurs coureurs du groupe d'entrainement d'Alberto Salazar, (NDLR : Mary Cain, Kara Goucher et Amy Yoder Begley) avaient émis des allégations selon lesquelles elles avaient été victimes d'abus émotionnels et physiques de sa part. Le coach américain de 62 ans a mené durant des années le Nike Oregon Project. Le groupe d'entrainement prendra fin en octobre 2019. "Aucune forme d'abus ne sera jamais tolérée dans notre sport, et nous ferons passer la santé émotionnelle et physique de nos athlètes avant tout", a réagi l'USATF, la fédération américaine d'athlétisme.

Alberto Salazar avait remporté au début des années 80 les marathons de Boston et New York, avant d'entrainer plusieurs athlètes olympiques comme Mo Farah ou Galen Rupp, qui n'ont pas fait de commentaires.

L'agence antidopage américaine avait déjà suspendu le coach pour quatre ans en 2019. Bien qu'aucun athlète sous sa direction n'ait jamais été contrôlé positif à une substance interdite, l'Usada avait condamné le coach pour manipulation de tests de dopage et trafic de substances prohibées, comme la testostérone.

L'ancien entraineur de l'athlète néerlandaise Sifan Hassan nie les allégations et conteste la suspension dans l'affaire de dopage.


 




 

Vos commentaires