Top 14: Toulouse en patron à Brive

Top 14: Toulouse en patron à Brive
Le pilier du Stade Toulousain, Rodrigue Neti (c), plaqué lors du match de Top 14 à Brive, le 17 octobre 2020DIARMID COURREGES
 
 

Le leader Toulouse, sérieux, appliqué et très réaliste, n'a pas tremblé pour s'imposer sur le terrain de Brive (36-16), bonus offensif en prime, samedi, à l'occasion de la 5e journée de Top 14.

La mission du Stade était simple: avant le début des doublons, il fallait emmagasiner des points au stade Amédée-Domenech, si possible sans trembler, histoire d'entretenir une confiance revenue après la défaite à Exeter en Coupe d'Europe.

Trois essais inscrits lors de la première demi-heure, suivis de deux autres dans les vingt dernières minutes, les Toulousains ont maitrisé leur sujet et des Brivistes un peu trop tendres pour rivaliser.

C'est Kolbe qui a ouvert les hostilités par un essai en coin (6e) sur lequel le Sud-Africain a été blessé aux côtes par son vis-à-vis Jurand. Souffrant, il est sorti peu après.

Par la suite, une passe au pied de Ramos a trouvé preneur en la personne d'un Lebel acrobatique (17e) pour son cinquième essai personnel de la saison.

Puis ces deux protagonistes ont remis ça avant la demi-heure, avec Lebel à la passe au cordeau pour son arrière filant une troisième fois derrière la ligne (9-19). Efficace.

En face, le CAB n'a jamais abdiqué. Avec ses moyens, il a tenté, souvent au près, mais la maladresse et la grosse défense visiteuse ne lui ont pas permis d'engranger autre chose que des pénalités réussies par Laranjeira.

On a cru au retour des vestiaires, suite à une combinaison initiée par Hervé et conclue par Buliruarua, que les hommes de Jeremy Davidson avaient trouvé la clé. Il n'en a rien été.

Beaucoup trop indisciplinés aux yeux de l'arbitre Sébastien Minéry, ils ont craqué quand Toulouse a injecté du sang neuf avec l'entrée entre autres de Dupont, puis sur un essai de Holmes validé à la vidéo (16-29, 59e).

Plus puissant, plus mature et mieux organisé, le Stade s'est mis définitivement à l'abri à deux minutes de la sirène par Tekori, tout en force.




 

Vos commentaires