Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

XV de France: Dumortier envoie du lourd

Il débarque "sans attente ou ambition particulière" mais Ethan Dumortier, meilleur marqueur d'essais du Top 14, a une carte à jouer au poste d'ailier du XV de France, que le jeune Lyonnais découvre à Capbreton, lors du rassemblement avant le Tournoi des six nations.

Avec huit essais en onze matches en championnat, plus trois en autant de rencontres de Champions Cup, Dumortier (22 ans) fait parler la poudre depuis le début de la saison. Et le voilà pour la première fois convoqué en Bleu.

Malgré ses performances sur le terrain, pas question de rouler des mécaniques. Le Lyonnais débarque au sein d'un groupe invaincu depuis treize matches sur la pointe des pieds.

"Je n'ai pas d'attente ou d'ambition particulière. Mon objectif est de donner mon maximum pour voir jusqu'où ça m'emmène pour ce premier match. On verra. Si j'ai la chance d'y participer, ce sera bien. Sinon, ce sera un indicateur pour continuer à travailler et m'améliorer pour avoir peut-être la chance de rejoindre le groupe", a-t-il récemment confié.

"C'est une bonne chose de voir que je suis en concurrence avec ce qui se fait de mieux à mon poste dans le championnat français. C'est une réelle satisfaction de m'opposer à ces joueurs. Je dois faire de mon mieux pour peut-être espérer gratter un match. J'ai mes qualités et mes défauts mais je veux faire au mieux", a ajouté l'ailier du Lou.

- Basketteur -

Né dans une famille de basketteurs (sa mère a joué à l'Asvel, son père est entraîneur en quatrième division), Dumortier (1,91 m pour 93 kg) dénote un peu au sein de la confrérie des ailiers. Ca ne l'empêche pas de cartonner sur les pelouses françaises et européennes, faisant admirer ses qualités athlétiques et sa marge de progression.

Il semble d'ailleurs avoir franchi un palier cette saison. Et ça tombe bien: avec la méforme du Rochelais Teddy Thomas ou la blessure du Toulonnais Gabin Villière, Dumortier peut espérer s'installer dans le groupe des vingt-trois qui se rendra à Rome pour le premier match du Tournoi 2023.

Pour la deuxième fois consécutive, il s'est entraîné avec la chasuble des titulaires, devançant ainsi dans la hiérarchie le Toulousain Matthis Lebel, pourtant un habitué des rassemblements. D'autant que le Girondin Yoram Moefana, qui a un temps dépanné sur les côtés, devrait retrouver sa place au centre, aux côtés de Gaël Fickou pour compenser les absences de Jonathan Danty ou Arthur Vincent comme la retraite prématurée de Virimi Vakatawa.

"Je ne sais pas si on peut parler de place à prendre. L'objectif pour moi est clairement de bousculer les codes mais de ne pas sauter les étapes. J'essaie de faire mon maximum et d'apporter ma touche personnelle à ce groupe", a-t-il encore estimé.

"Potentiellement, si ça le fait, alors j'aurais la chance de jouer un match. Je le prends plus comme ça. Gabin Villière, qui manque grandement à ce groupe, est un joueur différent de moi, avec ses propres qualités. J'en ai d'autres", a poursuivi Dumortier.

Champion du monde des moins de vingt ans en 2019, formé à Bourgoin-Jallieu, Ethan Dumortier va vite. Sur le terrain, comme en dehors.

À la une

Sélectionné pour vous