Accueil Sport Tous les Sports Cyclisme

Soren Waerenskjold ouvre son compteur chez les pros, Jonathan Milan nouveau leader

(Belga) Soren Waerenskjold a remporté la troisième étape du Tour d'Arabie saoudite (2.1), mercredi, après 159,2 km de course entre Al Manshiyah Train Station et Abu Rakah. Le Norvégien de l'équipe Uno-X a devancé l'Italien Jonathan Milan (Bahrain-Victorious) et le Néerlandais Cees Bol (Astana Qazaqstan). Milan dépossède le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jayco AlUla) du maillot vert de leader.

Cinq coureurs s'échappaient en début de course, le Saoudien Azzam Alabdulmunim (équipe nationale), l'Espagnol Ibail Azurmendi (Euskaltel-Euskadi), le Croate Antonio Barac (Corratec), l'Italien Giulio Masotto (Corratec) et le Japonais Masaki Yamamoto (JCL Team Ukyo). Ils comptaient jusqu'à 7 minutes d'avance. Juaristi, le dernier rescapé de l'échappée, était repris à un peu plus de 36 km de la ligne. Le peloton abordait groupé la bosse finale de 700 mètres à 6,9 pour cent. Un petit groupe se dégageait alors pour se disputer la victoire au sprint où Waerenskjold l'emportait devant Milan et Bool. L'Italien Simone Consonni (Cofidis) suivait en quatrième position, devant le Portugais Ruben Guerreiro (Movistar). Champion du monde du contre-la-montre et médaillé de bronze de la course en ligne chez les espoirs l'an passé, Waerenskjold, 22 ans, décroche sa première victoire professionnelle Vainqueur de la deuxième étape mardi, Milan en profite pour prendre la tête du général à Groenewegen. Bol le suit à 8 secondes, devant l'Allemand Max Kanter (Movistar), troisième à 16 secondes. Jeudi, la quatrième étape reliera Maraya à Harrat Uwayrid (163,4 km). La troisième édition s'achève vendredi à Maraya, où l'on connaîtra le nom du successeur de Maxim Van Gils, absent cette année. (Belga)

À lire aussi

Sélectionné pour vous