Dégoûté après avoir été éjecté du monde de la F1, Bernie Ecclestone prépare sa riposte

Dégoûté après avoir été éjecté du monde de la F1, Bernie Ecclestone prépare sa riposte
 
 

Evincé de son poste de CEO par Liberty Media, nouveau détenteur des droits commerciaux de la F1, Bernie Ecclestone préparerait sa riposte. C'est le journaliste de la BBC, Andrew Benson, qui l'a révélé sur son compte Twitter. "Une source de confiance m’a indiqué qu’Ecclestone allait contre-attaquer, avec la création d’un championnat parallèle d’ici 2019", a-t-il écrit.

Si l'éviction d'Ecclestone était pressentie, le rachat de la F1 par Liberty Media prévoyait dans un premier temps que Bernie Ecclestone allait rester encore trois ans à son poste. "J'ai démissionné aujourd'hui. C'est officiel. Je ne fais plus partie de la société. Mon poste a été pris par Chase Carey", avait confié Bernie Ecclestone lundi, ajoutant qu'on lui avait proposé une "sorte de poste de président honoraire". "J'ai un titre sans savoir ce qu'il signifie", avait-il admis, faisant comprendre qu'il n'acceptait pas sa mise à l'écart.

Bernie Ecclestone était aux commandes de la F1 depuis près de 40 ans, dirigeant la discipline d'une main de fer.

Bernie Ecclestone a dirigé la F1 comme "un dictateur pendant longtemps" et celle-ci a désormais besoin d'un "nouveau départ" pour se développer, a déclaré mardi Chase Carey, le nouveau patron de la discipline reine du sport automobile.

Liberty Media espère relancer la F1, en perte de vitesse depuis plusieurs années, en programmant notamment davantage de courses, en développant des supports multimédias et en organisant des événements médiatiques en marge des Grand Prix.




 

Vos commentaires