Ecclestone demande à Mosley de ne pas aller à Bahreïn

 
 

Le patron de la Formule 1 Bernie Ecclestone a demandé mardi à Max Mosley de ne pas aller à Bahreïn où est organisé le prochain Grand Prix, après la mise en cause du président de la Fédération internationale automobile (FIA) dans un scandale sexuel aux relents nazis.

"Il ne devrait pas y aller, vous ne pensez pas?", a déclaré Ecclestone au Times. Sa venue "éloignerait l'intérêt de la course pour le focaliser sur quelque chose qui n'est honnêtement le problème de personne d'autre".

Interrogé sur la réaction qu'aurait la famille régnante de Bahreïn à la venue de Mosley, Ecclestone a rétorqué: "Ils n'aimeraient pas ça." "Il doit faire ce qu'il croit juste, au fond de son coeur", a ajouté Ecclestone, un proche de Mosley.

"Si Max avait été pris au lit avec deux prostituées, les gens auraient dit: +Tant mieux pour lui+, ou quelque chose comme ça. Mais ça, les gens trouvent ça répugnant. C'est le problème", a encore jugé Ecclestone.

Le tabloïd News of the World a publié dimanche des photographies et mis en ligne une vidéo de Mosley dans une séance sado-masochiste à Londres, en compagnie de cinq jeunes femmes, dont certaines apparaissent vêtues d'un uniforme rayé de prisonnier. Selon le Times, qui parle d'une "orgie nazie", M. Mosley s'exprime en allemand et joue tour à tour le rôle d'un détenu et d'un gardien de camp de concentration.

Des associations juives britanniques ont exprimé leur indignation. Max Mosley est le fils d'Oswald Mosley, fondateur de la British Union of Fascists (BUF) et leader des "chemises noires" britanniques dans les années 1930. Selon le Times, Mosley compte porter plainte pour atteinte à sa vie privée par le News of the World.




 

Vos commentaires