En ce moment
 

F1: Mercedes a retiré son appel contre le sacre de Max Verstappen

F1: Mercedes a retiré son appel contre le sacre de Max Verstappen
Le pilote néerlandais Max Verstappen après avoir décroché la pole position lors du Grand Prix d'Abou Dhabi le 11 décembre 2021KAMRAN JEBREILI
 
F1
 

Mercedes a retiré son appel contre les conditions du sacre de Max Verstappen (Red Bull), devenu dimanche champion du monde de F1 devant le Britannique Lewis Hamilton au terme du Grand Prix d'Abou Dhabi, a-t-elle annoncé jeudi.

Cette décision fait suite à l'annonce par la Fédération internationale du sport automobile (FIA) mercredi soir de l'ouverture d'une enquête sur les événements controversés qui se sont produits à la fin du GP.

"L'écurie Mercedes va activement collaborer avec cette commission (...) Nous tiendrons la FIA responsable de ce processus et nous retirons notre appel par la présente", précise le constructeur allemand dans un communiqué.

Le Néerlandais Verstappen est donc assuré de conserver le trophée décerné au champion du monde qui doit lui être remis lors du gala de remise des prix de la FIA jeudi soir à Paris.

L'appel retiré par Mercedes portait sur le rejet d'une des deux réclamations qu'elle a déposées immédiatement après la course, remportée par Verstappen devant Hamilton grâce à une décision controversée du directeur de course.

La victoire dans le GP, synonyme de sacre car les deux pilotes se présentaient à égalité de points avant cette dernière manche, apparaissait promise au septuple champion du monde britannique jusqu'au crash de Nicholas Latifi à six tours de l'arrivée.

Le temps de dégager la Williams du Canadien, la course a été neutralisée derrière la voiture de sécurité. C'est la manière dont cette neutralisation s'est terminée à la toute fin du GP que contestait le constructeur allemand.

D'après le point du règlement sportif de la F1 qu'il invoquait, le redémarrage de la course se serait produit un tour trop tôt, avant la 58e et dernière boucle. Or Verstappen a doublé Hamilton dans ce dernier tour, pour décrocher la victoire et son premier titre.

Sans cela, le GP se serait terminé derrière la voiture de sécurité, sans possibilité de doubler, et le pilote Mercedes aurait été vainqueur et champion.

Dans leur décision de rejeter cette réclamation, les commissaires de course avaient estimé que "bien que l'article (en question) puisse ne pas avoir été appliqué pleinement", l'article suivant du règlement "l'emportait" en disposant que le message "la voiture de sécurité rentre à la fin de ce tour" s'applique immédiatement quand il est envoyé par la direction de course.

Mercedes demandait "que les commissaires remédient à la situation en modifiant le classement pour refléter les positions à la fin de l'avant-dernier tour", avaient ajouté les commissaires. Mais "il s'agi(ssait) d'une mesure qui, selon (eux), raccourcit la course rétrospectivement et n'est donc pas appropriée".


 

Vos commentaires