Accueil Sport Tous les Sports F1

F1: une première journée perturbée à Vegas à cause des... plaques d'égoût

Situation embarrassante pour le retour de la Formule 1 à Vegas: le Grand Prix de Las Vegas connaît une première journée compliquée après un problème de plaque d'égout mal fixée lors des premiers essais jeudi soir, retardant considérablement la suite des festivités.

A l'aube d'un Grand Prix nocturne annoncé comme spectaculaire au coeur de l'iconique Strip -- et considéré comme la course la plus attendue de la saison --, les premiers tours de roues des monoplaces ne sont guère passés comme prévus.

Et pour cause: la première séance d'essais libres a été arrêtée après seulement une dizaine de minutes jeudi soir (vendredi matin, heure de Paris et GMT) en raison d'une plaque d'égout mal fixée.

La Ferrari de Carlos Sainz s'est arrêtée après avoir roulé à pleine vitesse sur le couvercle d'une bouche d'égout, déclenchant le drapeau rouge des commissaires, quelques minutes avant que les organisateurs n'annoncent la fin définitive de cette séance initialement programmée pour une heure.

A la suite de cet incident, les officiels ont annoncé que chacune des plaques d'égout présentes sur le circuit urbain allaient devoir être vérifiées pour des raisons de sécurité.

Une décision qui retarde la suite de la journée puisque les essais libres 2, deuxième et dernière séance de la journée initialement programmés à minuit heure locale (09h00 heure de Paris, 08h00 GMT), accuseront au moins 2h30 min de retard selon les dernières informations de la direction de course.

Ils dureront également 90 minutes au lieu des 60 normalement prévues.

- "Inacceptable" pour Ferrari -

A la suite de cet incident, le patron de Ferrari Frédéric Vasseur s'est présenté furieux devant la presse: "la monoplace est complètement endommagée, son moteur, sa batterie", a-t-il asséné, jugeant la situation "inacceptable".

"Ca nous coûte une fortune. On ne participera pas aux Essais 2 c'est sûr", a-t-il également confirmé.

Le boss de Mercedes Toto Wolff s'est, lui, emporté -- pour des raisons bien différentes que celles de son homologue français -- après la question d'un journaliste sur "la tache" que représentait ce début raté pour le Grand Prix.

"Ce n'est pas une tache ou quoi que ce soit. On n'est que jeudi, on ne termine pas la première séance d'essais, ils vont sceller les bouches d'égout et on aura tout oublié dès demain", a balayé le dirigeant autrichien.

"Que ce soit du côté de la FIA ou du circuit, tout le monde doit analyser comment s'assurer que cela ne se reproduise pas, mais parler d'une tache pour le sport un jeudi soir... personne ne le regarde à l'heure européenne de toute façon", a-t-il ajouté. La séance a été interrompue vers 05h40 heure de Paris (04h40 GMT).

En plus de Sainz, Alpine a annoncé que son pilote Esteban Ocon a aussi subi des dégâts et a dû changer le châssis de sa monoplace.

Un incident similaire avait eu lieu en 2019 lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan lorsque la voiture du Britannique George Russell, alors chez Williams, avait heurté une plaque d'égout, entraînant l'arrêt des premiers essais.

Pour le grand retour de la F1 41 ans après la dernière course dans la cité du jeu, le traditionnel Grand Prix se déroulera samedi, de nuit (22h00 heure locale - 07h00 heure de Paris).

À la une

Sélectionné pour vous