Hamilton ou Schumacher: quel est le meilleur pilote de l'histoire?

Hamilton ou Schumacher: quel est le meilleur pilote de l'histoire?
©Belga
 
 

Qui, de Lewis Hamilton ou de Michael Schumacher, est le plus grand pilote de l'histoire de la F1? Les connaisseurs peinent à les départager, compte tenu de l'évolution de ce sport et des conditions différentes d'une époque à l'autre.

Les chiffres

Dimanche lors du GP de l'Eifel, sur le circuit du Nürbugring, le Britannique a égalé le record de 91 victoires en Grand Prix de l'Allemand. Et tout indique que le pilote fétiche de Mercedes va aussi atteindre la marque de sept titres de champion du monde, comme son aîné, icône de la marque Ferrari de 1996 à 2006.

Hamilton, prodige de précocité, a remporté son premier titre à 23 ans (contre 25 pour Schumacher) et semble avoir encore quelques belles années devant lui, pour battre un à un les records de "Schumi". Il lui a déjà ravi celui du nombre de podiums, avec 159 contre 155 à l'Allemand.

En vitesse pure, les points sont partagés. En qualifications, l'Anglais est déjà très nettement le meilleur de tous les temps: son score de 96 pole positions (68 pour Schumacher) en 260 Grand Prix semble inaccessible dans un avenir proche.

Schumacher détient en revanche largement le record du nombre de meilleurs tours en course, avec 77, contre 51 à Hamilton pour l'instant.

Le talent

Le directeur technique de Mercedes James Allison, qui a travaillé avec les deux pilotes, a livré au magazine allemand Der Spiegel quelques-unes de ses observations:

Hamilton, a-t-il raconté, avait la réputation en début de carrière de détruire ses pneus arrière, beaucoup plus sensibles aujourd'hui qu'à l'époque de Schumacher. Très vite, le jeune Britannique s'est corrigé: "Il s'applique à un style de pilotage qui préserve ses pneus arrière, et personne ne le fait mieux que lui", dit Allison.

"Sur les voitures actuelles, Lewis serait probablement plus rapide que Michael", dit l'ingénieur, "mais Michael avait tellement de talent qu'il aurait certainement appris rapidement à gérer les pneus sensibles".

Les deux hommes partagent aussi une force mentale hors du commun: "Normalement, une certaine satisfaction s'installe lorsque (les pilotes) ont atteint leur objectif d'être champion du monde", témoigne l'ingénieur, "mais pour avoir encore faim d'un septième titre après six couronnes, comme Schumacher, il faut avoir quelque chose de très particulier".

Hamilton est apparemment fait du même bois. "Dans la façon dont Lewis exige toujours le meilleur de nous, l'équipe technique, il est très semblable à Michael", ajoute Allison.

L'équipe

"Le Britannique dispose avec Mercedes, tout comme Schumacher autrefois avec Ferrari, d'une équipe entièrement à sa dévotion", constate le journal sportif allemand Sport Bild, dans une comparaison entre les deux champions.

Pour Schumacher, ses coéquipiers chez Ferrari (Rubens Barrichello puis Felipe Massa) avaient clairement des rôles de numéros deux et devaient faire place nette. Pour Hamilton, cela a été plus compliqué : il a dû s'imposer en début de carrière chez McLaren face à Fernando Alonso qui ne lui faisait aucun cadeau et ensuite, une fois chez Mercedes, Nico Rosberg l'a battu pour le titre en 2016. Mais il y est désormais clairement le numéro Un face à Valtteri Bottas.

Par ailleurs, la technologie a tellement évolué que les pilotes actuels sont en permanence assistés depuis leur stand, ce qui n'était pas le cas autrefois. "+Schumi+ pilotait plus ou moins seul dans sa voiture", explique ainsi l'ancien patron de la F1 Bernie Ecclestone: "Hamilton a Dieu sait qui pour l'aider en lui disant quelle est la pression de ses pneus, ses vitesses dans les virages".

Ces différences, selon Ecclestone, rendent toute comparaison difficile: "Hamilton est-il meilleur que Michael? Est-ce que Michael aurait été meilleur que lui dans la même voiture? Impossible à dire", conclut "Mister E", qui fêtera le 28 octobre ses 90 ans.




 

Vos commentaires