Accueil Sport Tous les Sports

MotoGP: Francesco Bagnaia remporte le GP de Catalogne devant Jorge Martin

L'Italien Francesco Bagnaia (Ducati) a remporté le Grand Prix de Catalogne de MotoGP, 6e manche sur 21 de la saison, devant l'Espagnol Jorge Martin (Ducati-Pramac), dimanche sur le circuit de Barcelona-Catalunya à Montmelo (Espagne).

Tombé samedi dans le dernier tour de la course sprint alors qu'il était en tête, le double champion du monde en titre a pris sa revanche en devançant le leader du championnat du monde, alors que l'Espagnol Marc Marquez (Ducati-Gresini) a encore effectué une jolie remontée pour finir sur le podium.

Bagnaia, auteur d'une très belle course, en profite pour réduire légèrement l'écart au championnat avec Martin, qui compte encore 39 points d'avance sur lui. Le Turinois a toutefois repris confiance au meilleur moment, avant la prochaine épreuve à domicile, dans une semaine au Mugello.

Martin semblait pourtant bien parti pour l'emporter, mais il n'a rien pu faire pour résister au retour de l'Italien en fin de course.

Quatrième après le premier virage, le Madrilène a doublé successivement le Sud-Africain Brad Binder (KTM), Pedro Acosta (GasGas-Tech3) puis a pris la tête au cinquième tour en prenant le meilleur sur Bagnaia, leader depuis le début de la course.

Le double champion du monde en titre a ensuite été dépassé par Acosta, qui a pris la roue de Martin et les deux Espagnols ont rapidement creusé l'écart. Mais le prodige espagnol, troisième du sprint samedi, le jour de ses 20 ans, a chuté au 11e tour alors qu'il tentait de mettre la pression sur Martin. Il est toutefois parvenu à repartir et termine à la 13e position.

Bagnaia, relégué à plus d'une seconde, a mis les bouchées double et a réduit l'écart petit à petit, avant de porter son attaque à cinq tours de la fin pour reprendre les commandes et ne plus les lâcher.

Derrière ce duo, les Catalans Marc Marquez et Aleix Espargaro (Aprilia) se sont livré une superbe bataille pour la troisième place. Le sextuple champion du monde, parti en 14e position, a arraché une place sur le podium pour seulement 52 millièmes face au local de l'étape, né à quelques kilomètres du circuit.

Parti en pole au lendemain de sa victoire lors de la course sprint, Espargaro n'a pas réussi à réaliser le doublé sprint-Grand Prix comme en 2023. Trois jours après avoir annoncé sa retraite en fin de saison, le vétéran de la grille (34 ans) aura toutefois connu un très bon dernier weekend sur son tracé fétiche.

Le Français Fabio Quartararo (Yamaha), qui s'était élancé en 17e position, a effectué une prestation très solide en décrochant la 9e place in extremis.

L'autre Tricolore, Johann Zarco (Honda-LCR), a en revanche connu une nouvelle journée compliquée et a terminé aux portes des points, au 16e rang.

À lire aussi

Sélectionné pour vous