En ce moment
 

"Regarde moi !", "Tu es stupide", "Tu es si nul": Daniil Medvedev allume l'arbitre en pleine rencontre à Melbourne (vidéo)

"Regarde moi !", "Tu es stupide", "Tu es si nul": Daniil Medvedev allume l'arbitre en pleine rencontre à Melbourne (vidéo)
 
 

Daniil Medvedev s'est qualifié pour sa deuxième finale de rang à l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem, vendredi à Melbourne. Le Russe, N.2 mondial et tête de série N.2, s'est imposé en quatre sets 7-6 (7/5), 4-6, 6-4, 6-1 en 2h30 contre le Grec Stefanos Tsitsipas, N.4 mondial et tête de série N.4, en demi-finale.

Au terme du deuxième set, remporté par Tsitsipas, le Russe est monté dans les tours en s'en prenant verbalement à l'arbitre. Il lui a reproché une forme de passivité, alors que le Grec recevait des conseils de son père, ce qui est interdit en match officiel. "Mec, t'es fou ? Et son père peut parler à chaque point ? Mec, t'es stupide ? Son père peut parler à chaque point ! Tu vas répondre à ma question ? Mon dieu, tu es si nul. Regarde-moi ! Je te parle ! Comment peut-on être si stupide en 1/2 de Majeur", a lâché Medvedev, furieux, directement à l'arbitre de la partie. 

Les excuses de Medvedev

Des propos que regrette Daniil Medvedev. "Je regrette tout le temps, parce que je pense que ce n'est pas bien. Je sais que chaque arbitre essaie de faire de son mieux", a confié le Russe en conférence de presse d'après-match. "Mais quand vous êtes ici, ok on ne se bat pas avec les poings, mais le tennis est un combat. C'est un-contre-un contre un autre joueur. Là, je suis vraiment très respectueux des joueurs qui ne montrent jamais, ou presque jamais, leurs émotions, parce que c'est dur, parce que moi je peux être vraiment émotif. Je travaille là-dessus. Il y a beaucoup, beaucoup de matches où je parviens à gérer ça. Je pense qui si l'on regarde ce que je faisais il y a cinq ans quand j'ai commencé à jouer, et quand on faisait moins attention à moi, mais j'étais juste complètement fou. Je travaille là-dessus, cela m'aide à gagner des matches, et je regrette à 100% mais dans le feu de l'action, je me lâche".

Une victoire au forceps

Medvedev, 25 ans, disputera la quatrième finale de sa carrière en Grand Chelem, la deuxième à Melbourne après celle perdue contre Novak Djokovic l'année dernière. Le Russe tentera aussi de remporter le deuxième tournoi du Grand Chelem de sa carrière après l'US Open en septembre dernier. En finale, le N.2 mondial affrontera Rafael Nadal qui disputera lui sa 29e finale en Grand Chelem.

L'Espagnol, 5e mondial et tête de série N.6, s'est imposé en quatre sets: 6-3, 6-2, 3-6 et 6-3 en près de trois heures de jeu (2h55) contre l'Italien Matteo Berrettini, 7e mondial et tête de série N.7. Nadal et Medvedev s'étaient déjà rencontrés en finale de l'US Open en 2019. Le Majorquin s'était alors imposé en cinq sets face au Moscovite qui disputait la première finale de sa carrière en Grand Chelem. Dimanche, Nadal aura l'occasion de devenir le joueur le plus titré de l'histoire en Grand Chelem avec la possibilité de remporter un 21e tournoi contre 20 pour Novak Djokovic et Roger Federer.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires