En ce moment
 

Bartoli confiante: "Si Kirsten sort un super match, elle peut me battre"

Bartoli confiante:

La Belge Kirsten Flipkens (WTA 20) a créé une énième surprise à Wimbledon en se qualifiant mardi pour les demi-finales. Elle y affrontera la Française Marion Bartoli (WTA 15), qu'elle n'a jamais rencontrée.

Kirsten Flipkens, 20e joueuse mondiale, poursuit son parcours de rêve sur le gazon de Wimbledon. La Campinoise de 27 ans s'est hissée mardi en demi-finales des Internationaux de Grande-Bretagne de tennis. La Tchèque Petra Kvitova, 8e mondiale et tête de série N.8 et victorieuse de cette épreuve en 2011, en trois manches 4-6, 6-3 et 6-4. Le match, disputé sous le toit du Central a duré 2h05. 

Et maintenant, place à Marion Bartoli, 15e joueuse mondiale. "Je ne la connais pas vraiment. Je n'ai jamais joué contre elle, ça sera la première fois. Je sais qu'elle joue coup droit et revers à deux mains, c'est tout", a expliqué Flipkens au micro de RTL-TVI. 

 

"Kirsten joue un excellent tennis" 
La pression est sur les épaules de Bartoli, mieux classée et plus expérimentée. " Si Kirsten en est là, c'est qu'elle a fait d'excellents matchs et qu'elle a battu des joueuses très fortes. Elle a battu une ancienne vainqueur de Wimbledon aujourd'hui, donc elle joue un excellent tennis ", a expliqué Marion Bartoli en conférence de presse. 

Pour autant, la Française semble confiante. On le voit dans cette phrase: "Kirsten, dans l'insouciance et sur sa lancée, elle peut sortir un super match et me battre".  

 

"30 minutes" 

Pour être au top, elle prévoit un entraînement léger pour jeudi. "Je vais taper la balle trente minutes, je n'ai pas besoin de m'entraîner trop. Je vais me relaxer, et laisser mon genou au repos. Je dois le soigner", a-t-elle déclaré à notre envoyé spécial, Martin Soyer.

Après Kim Clijsters, Justine Henin, toutes deux en 2001 à Roland-Garros, et Yanina Wickmayer, en 2009 à l'US Open, elle est la 4e joueuse belge à rejoindre le dernier carré d'un des quatre plus grands tournois de tennis. 

 

Bartoli a plus d'expérience

La N.1 française Marion Bartoli (WTA 15/N.15) s'est qualifiée mardi pour les demi-finales en battant l'Américaine Sloane Stephens (WTA 17/N.17) en deux sets 6-4, 7-5. C'est, après Wimbledon 2007 et Roland-Garros 2011, la troisième demi-finale du Grand Chelem pour Bartoli.
Bartoli s'est imposée lors d'un match interrompu pendant deux heures et demie par la pluie à la fin du deuxième set, une pause qu'elle a beaucoup mieux gérée que son adversaire de 20 ans, 17e mondiale.  

 

Elle se souvient de Justine

"La première fois que j'ai joué une demi-finale, c'était contre Justine, qui était archi-favorite. Et puis finalement, sous l'insouciance, c'est moi qui ai remporté le match. L'expérience, je ne pense pas que ça compte à ce moment-là. Ce qui va compter, c'est celle qui sera la plus entreprenante, celle qui en voudra le plus, et qui produira le meilleur jeu. C'est plus important que ce qu'il s'est passé avant. On ne joue pas un palmarès, on joue une fille".  

 


Vos commentaires