David Goffin n'est pas encore certain de disputer l'US Open: "Actuellement, c'est du 50-50"

David Goffin n'est pas encore certain de disputer l'US Open:
 
 

L'US Open fait parler le circuit tennistique. Les joueurs sont tous dans l'hésitation, alors qu'une vraie tournée américaine a été mise en place dans le nouveau calendrier. David Goffin, lui, espère pouvoir être présent.

Le tennis mondial reprendra le 14 août prochain, à Washington. Joueurs et joueuses auront ensuite rendez-vous à Cincinatti avant d'enchaîner, dès le 31 août, avec l'US Open. Voilà donc les grandes échéances à venir, avec, en prime, Roland-Garros deux semaines après le grand chelem américain.

Une telle cadence intrigue et inquiète de nombreux joueurs, privés de rythme et de matchs depuis la mi-mars. David Goffin a fait le point sur cette situation dans une interview accordée à la RTBF. Le numéro un belge l'admet: ce programme est lourd et nécessite de bien réfléchir avant de prendre une décision. "C’est clair qu’il y a un gros calendrier, aux Etats-Unis, et que j’ai évidemment envie de rejouer. J’ai envie de refaire des tournois, après une aussi longue période sans compétitions. On prendra une décision dans les jours qui viennent", a-t-il annoncé.

Au-delà de ça, les conditions sanitaires imposées par les organisateurs sont drastiques, ce qui risque de déstabiliser certains joueurs. "On devra rester dans l’hôtel, quand on n’est pas au stade. Ne pas pouvoir bouger, c’est vraiment compliqué. En plus, les joueurs voyagent partout dans le monde, et il faudra voir ce qui se passe si un joueur est contaminé", a expliqué Goffin. "Est-ce qu’on est prêts à faire ces efforts ? Je pense que beaucoup les feront. Nous, on est en train de peser le pour et le contre, et on prendra la décision bientôt", a-t-il détaillé.

Mais alors est-il possible que le Belge ne dispute pas l'US Open ? "C’est du 50-50. Mais bon, on ajoute un petit plus, j’ai quand même envie d’y aller. J’ai envie de jouer, ça c’est sûr", explique-t-il ce qui donne un léger avantage à une réponse favorable. L'US Open espère pouvoir convaincre le plus de joueurs possibles, mais rappel que la participation n'est pas obligatoire dans le contexte actuel.




 

Vos commentaires