En ce moment
 

Disparition de Peng Shuai: la WTA annule tous ses tournois en Chine

Disparition de Peng Shuai: la WTA met sa menace à exécution et annule tous ses tournois en Chine
(c) AFP
 
Peng Shuai
 

La WTA, qui gère le circuit de tennis féminin professionnel, a mis sa menace à exécution. L'instance avait annoncé qu’elle envisageait d’annuler tous ses tournois en Chine si la joueuse Peng Shuai n’apparaissait pas publiquement libre, elle donc passé à l’acte via un communiqué publié sur son site. 

"J'annonce la suspension immédiate de tous les tournois WTA en Chine, y compris Hong Kong. En bonne conscience, je ne vois pas comment je peux demander à nos athlètes d'y participer à des tournois quand Peng Shuai n'est pas autorisée à communiquer librement et a, semble-t-il, subi des pressions pour revenir sur ses allégations d'abus sexuels", écrit Steve Simon, le président de la WTA, dans un communiqué.

L’ancienne joueuse de tennis chinoise, Peng Shuai avait disparu mi-novembre après avoir dénoncé un viol qu’elle a subi et qui émanait de l'ancien vice-Premier ministre Zhang Gaoli. Elle a depuis donné quelques signes de vie, notamment via un appel vidéo avec le président du CIO, Thomas Bach. Mais elle n'est jamais apparue seule ou totalement libre depuis.

Le communiqué

"Lorsque le 2 novembre 2021, Peng Shuai a publié une allégation d’agression sexuelle contre un haut responsable du gouvernement chinois, la Women’s Tennis Association a reconnu que le message de Peng Shuai devait être écouté et pris au sérieux. Les joueuses de la WTA, sans parler des femmes du monde entier, ne méritent rien de moins.

À partir de ce moment, Peng Shuai a démontré l’importance de s’exprimer, en particulier lorsqu’il s’agit d’agression sexuelle, et surtout lorsque des personnes puissantes sont impliquées. Comme Peng l’a dit dans son message, "Même si c’est comme un œuf heurtant un rocher, ou si je suis comme un papillon de nuit attiré par la flamme, invitant à l’autodestruction, je dirai la vérité à votre sujet." Elle connaissait les dangers qu’elle courait. J’admire sa force et son courage.

Depuis lors, le message de Peng a été supprimé d’Internet et la discussion sur ce grave problème a été censurée en Chine. Les autorités chinoises ont eu la possibilité de mettre fin à cette censure, de prouver de manière vérifiable que Peng est libre et capable de parler sans ingérence ni intimidation, et d’enquêter sur les allégations d’agression sexuelle de manière complète, juste et transparente. Malheureusement, les dirigeants chinois n’ont pas abordé ce problème très grave de manière crédible. Bien que nous sachions maintenant où se trouve Peng, je doute sérieusement qu’elle soit libre, en sécurité et non soumise à la censure, à la coercition et à l’intimidation. La WTA a été claire sur ce qui est nécessaire ici, et nous réitérons notre appel à une enquête complète et transparente – sans censure – sur l’accusation d’agression sexuelle de Peng Shuai.

Rien de tout cela n’est acceptable ni ne peut devenir acceptable. Si des personnes puissantes peuvent réprimer la voix des femmes et balayer les allégations d’agression sexuelle sous le tapis, alors la base sur laquelle la WTA a été fondée – l’égalité pour les femmes – subirait un immense revers. Je ne veux pas et je ne peux pas laisser cela arriver à la WTA et à ses joueuses.

En conséquence, et avec le soutien total du conseil d’administration de la WTA, j’annonce la suspension immédiate de tous les tournois WTA en Chine, y compris à Hong Kong. En toute bonne conscience, je ne vois pas comment je peux demander à nos athlètes d’y concourir alors que Peng Shuai n’est pas autorisée à communiquer librement et a apparemment subi des pressions pour contredire son allégation d’agression sexuelle. Compte tenu de l’état actuel des choses, je suis également très préoccupé par les risques auxquels tous nos joueurs et notre staff pourraient être confrontés si nous organisions des événements en Chine en 2022.

J’ai été satisfait de l’énorme soutien international que la WTA a reçu pour sa position sur cette question. Pour protéger davantage Peng et de nombreuses autres femmes à travers le monde, il est plus urgent que jamais que les gens s’expriment. La WTA fera tout son possible pour protéger ses joueurs. Ce faisant, j’espère que les dirigeants du monde entier continueront de s’exprimer afin que justice soit rendue à Peng et à toutes les femmes, quelles que soient les ramifications financières.

Je regrette beaucoup d’en être arrivé là. Les communautés de tennis en Chine et à Hong Kong regorgent de personnes formidables avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années. Ils devraient être fiers de leurs réalisations, de leur hospitalité et de leur succès. Cependant, à moins que la Chine ne prenne les mesures que nous avons demandées, nous ne pouvons pas mettre nos joueurs et notre personnel en danger en organisant des événements en Chine. Les dirigeants chinois n’ont pas laissé le choix à la WTA. Je garde espoir que nos appels seront entendus et que les autorités chinoises prendront des mesures pour traiter légitimement ce problème."

Djokovic salue

Le N.1 mondial de tennis Novak Djokovic a apporté mercredi son soutien "complet" à la décision de la WTA de suspendre ses tournois en Chine en soutien à Peng Shuai, car on "n'a pas assez d'informations" sur la situation de la joueuse qui a accusé d'abus sexuels un ancien haut-dirigeant communiste de son pays.

"Je soutiens complètement la position de la WTA parce que nous n'avons pas assez d'informations sur Peng Shuai et son bien-être", a déclaré Djokovic en marge de la Coupe Davis. "Sa santé est de la plus haute importance pour le monde du tennis. Il ne s'agit pas forcément d'elle, ça pourrait être n'importe qui, un joueur ou une joueuse, quelque chose comme ça ne doit pas arriver." "Je pense que la position de la WTA est très audacieuse et très courageuse", a ajouté le joueur serbe. Le président de la WTA Steve Simon a annoncé mercredi par communiqué "la suspension immédiate de tous les tournois WTA en Chine, y compris Hong Kong".

"En bonne conscience, je ne vois pas comment je peux demander à nos athlètes d'y participer à des tournois quand Peng Shuai n'est pas autorisée à communiquer librement et a, semble-t-il, subi des pressions pour revenir sur ses allégations d'abus sexuels", écrit-il. Aucun tournoi WTA n'était prévu avant la fin de l'année et le calendrier 2022 n'a pas encore été publié.

Peng Shuai, 35 ans, avait disparu quelques jours en novembre après avoir publié sur le réseau social chinois Weibo un long message dans lequel elle accusait l'ex-vice Premier ministre Zhang Gaoli, de 40 ans son aîné et retraité depuis, de l'avoir abusée sexuellement avant d'en faire sa maîtresse. La jeune femme est réapparue le 21 novembre dans un restaurant de Pékin et lors d'un tournoi de tennis organisé dans la capitale chinoise, selon des vidéos publiées par des médias officiels. "Même si nous savons maintenant où se trouve Peng, j'ai des doutes sérieux concernant le fait qu'elle soit libre, en sécurité et qu'elle ne soit pas soumise à la censure, à la coercition ni à l'intimidation", a affirmé mercredi Steve Simon, estimant que Pékin n'avait pas "agi de façon crédible"


 

 




 

Vos commentaires