Le papa d'Alexander Zverev fond en larmes après une altercation avec son fils en pleine rencontre (vidéo)

Le papa d'Alexander Zverev fond en larmes après une altercation avec son fils en pleine rencontre (photo)
 
 

Facile vainqueur d'Alexander Zverev (6-1, 6-4) dans le premier choc de l'ATP Cup dimanche, Stefanos Tsitsipas n'a pu empêcher l'élimination de la Grèce, alors que l'Australie, à domicile, est la première nation qualifiée pour les quarts de finale de cette nouvelle compétition.

Deux sets largement maîtrisés, cinq jeux encaissés: deux jours après une défaite face à Denis Shapovalov, Tsitsipas s'est rassuré face à Alexander Zverev. Mais les destins des deux jeunes sont contraires à ceux de leurs équipes: battu plus tard en double, Stefanos Tsitsipas voit sa Grèce éliminée, alors que l'Allemagne de Zverev, coachée par Boris Becker, peut encore rêver des quarts de finale.

Mais l'image que l'on retiendra de ce match est celle de la virulente altercation entre Alexander Zverev et son père. Dégoûté par son jeu de service, le joueur allemand n'a pas hésité à tacler son père en pleine rencontre. "Tais-toi, tu m’as raconté n’importe quoi. Ce genre de service n’est pas fait du tout pour moi", a d'abord lancé le jeune homme vers son papa, avant d'enchaîner avec d'autres propos virulents. "Je ne comprends pas. Je n’arrive à rien sur mon service. Qu’est-ce que je suis censé faire? Mes coups depuis  la ligne de fond sont bons, tout se passe bien. Mais je n'arrive pas à frapper une bonne balle sur mon service". Boris Becker, le coach allemand, n'a pu intervenir pour éviter cette altercation. 

La réalisation a alors surpris une image du papa d'Alexander Zverev. Ce dernier est apparu en larmes, ne parvenant à cacher son émotion après avoir été invectivé par son fiston. Des images difficiles, que l'on ne peut que regretter...

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 



 

Vos commentaires