En ce moment
 

Le tennis masculin en 2020: una année charnière entre le Big Three et les jeunes loups

Le tennis masculin en 2020: una année charnière entre le Big Three et les jeunes loups

Malgré le poids des ans, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Roger Federer continuent à survoler le circuit ATP. Les trois trentenaires, respectivement premier, deuxième et troisième au classement mondial, ont remporté à eux trois les seize dernières levées du Grand Chelem. Mais les jeunes poussent de plus en plus fort et Dominic Thiem, Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev semblent en mesure de pouvoir les inquiéter dans les prochains mois.

En incluant Andy Murray et Stan Wawrinka aux trois légendes de la petite balle jaune, il faut remonter aux éditions 2009 (Juan Martin del Potro) et 2014 (Marin Cilic) de l'US Open pour trouver la trace d'autres vainqueurs d'un tournoi majeur. Dominic Thiem apparaît comme le plus à même de venir chambouler cette hiérarchie aussi immuable qu'extraordinaire.

L'Autrichien, 4e mondial, a remporté cinq titres sur le circuit en 2019, ce qui fait de lui le joueur le plus victorieux avec Djokovic. Si on savait le droitier de 26 ans performant sur terre battue après ses deux finales perdues à Roland-Garros contre Nadal (2018, 2019), il a également prouvé qu'il pouvait être brillant sur dur en s'adjugeant le Masters 1000 d'Indian Wells ainsi que les titres à Pékin et Vienne. Finaliste du Masters de fin de saison, il est passé proche d'écrire la plus belle ligne de son palmarès.

Daniil Medvedev est lui aussi entré dans la cour des grands après une étonnante seconde partie de saison. Lauréat à Cincinnati, Saint-Pétersbourg et Shanghaï, il a perdu en finale à Washington contre Nick Kyrgios ainsi qu'à Montréal et à l'US Open contre Rafael Nadal. Grand serveur, le Moscovite de 23 ans est passé de la 16e à la 5e place mondiale en un an et devra confirmer son statut dès janvier sur les rapides courts de l'Open d'Australie.

Incroyable de précocité et doté d'un mental d'acier, Stefanos Tsitsipas a terminé l'année 2019 en beauté en s'adjugeant le Masters de Londres, un an seulement après avoir triomphé au NextGen ATP Finals, la version pour les jeunes joueurs. L'Athénien, 21 ans, est capable de briller sur toutes les surfaces. Après des éliminations au premier tour à Wimbledon et l'US Open, il devra faire mieux à Melbourne Park, où il défend de nombreux points. Il y a un an, il y signait son meilleur résultat en Grand Chelem en atteignant le dernier carré, battu par Rafael Nadal.

Dernier membre de ce jeune quatuor, Alexander Zverev a connu une saison 2019 plus compliquée que la précédente. Vainqueur de quatre tournois en 2018, dont le Masters, il n'a levé qu'un trophée en 2019, à Genève, et perdu deux finales, à Acapulco et Shanghaï. L'Allemand de 22 ans, passé de la 4e à la 7e place mondiale en un an, doit encore passer un cap en Grand Chelem s'il veut venir troubler le top-3, lui qui attend toujours sa première demi-finale dans un tournoi majeur.

Mais Federer, Nadal et Djokovic, les trois joueurs les plus titrés de l'histoire en Grand Chelem avec respectivement 20, 19 et 16 sacres, ont encore de nombreux atouts à faire valoir. A 33 ans, l'Espagnol est devenu le plus vieux joueur à terminer une saison N.1, le Suisse est passé tout proche d'une 21e couronne dans une finale épique contre 'Nole' à Wimbledon et le Serbe a remporté cinq titres en 2019, dont l'Open d'Australie et 'The Championships'.

Côté belge, David Goffin (ATP 11) a signé une année aboutie en passant de la 22e à la 11e place mondiale. Le Liégeois de 29 ans, finaliste à Halle et Cincinnati, pour la première fois en Masters 1000, est chaque fois tombé sur plus fort que lui en Grand Chelem. Toujours à la recherche de sa première demie, il a dû s'incliner devant Medvedev à l'Open d'Australie, les futurs vainqueurs Nadal (Roland-Garros) et Djokovic (Wimbledon), et Federer à l'US Open.

Il faudra également surveiller l'Italien de 23 ans Matteo Berrettini, passé de la 54e à la 8e place mondiale en un an grâce à une belle fin de saison. Les jeunes Canadiens Denis Shapovalov (ATP 15), 20 ans, et Felix Auger-Aliassime (ATP 21), 19 ans, ainsi que la pépite italienne Jannik Sinner (ATP 78), 18 ans et plus jeune membre du top-100 mondial, devront eux aussi confirmer leur statut d'étoile montante.

Vos commentaires