Accueil Sport Tous les Sports Tennis

Medvedev s'agace et chute d'entrée, Djokovic tout en maîtrise

Le N.3 mondial Daniil Medvedev a chuté d'entrée au Masters 1000 de Paris au deuxième tour mercredi, comme Carlos Alcaraz la veille, et s'est accroché avec le public au passage. Le N.1 mondial Novak Djokovic a lui évité le même sort en toute sérénité.

C'est le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 17) qui est venu à bout de Medvedev, 6-3, 6-7 (4/7), 7-6 (7/2), en près de trois heures.

Le match dans le match a opposé Medvedev, connu pour ses mouvements d'humeur, et le public électrique de Bercy. Sifflé après avoir jeté sa raquette quand il a permis à Dimitrov de revenir de 5-2 à 5-5 dans la deuxième manche, le Russe a lancé à l'arbitre: "je ne vais pas jouer quand ils sifflent" entamant une discussion qui lui a finalement valu un avertissement pour dépassement de temps.

Manifestement toujours remonté, l'ex-N.1 mondial a quitté le court semblant brandir des doigts d'honneur au public.

"Je regardais simplement mes ongles", s'est défendu Medvedev en conférence de presse.

Djokovic s'est lui épargné ce genre d'émotions fortes pour son entrée en lice : le N.1 mondial s'est montré clinique, comme souvent, pour écarter l'Argentin Tomas Martin Etcheverry (ATP 31) 6-3, 6-2 au deuxième tour. En huitièmes de finale, son adversaire sera le Néerlandais Tallon Griekspoor (ATP 23), nouveau venu à ce stade en Masters 1000.

Stefanos Tsitsipas s'est lui encore rapproché du Masters de fin de saison en se hissant en huitièmes de finale aux dépens de Félix Auger-Aliassime (ATP 19) 6-3, 7-6 (7/4).

En embuscade en neuvième position à la Race, le classement établi sur l'année civile, Hubert Hurkacz, victorieux de Roberto Bautista 6-3, 6-2 au deuxième tour, peut encore y croire. Alex de Minaur (13e à la Race), qui a renversé Dusan Lajovic 4-6, 6-4, 6-4, aussi, mais dans une bien moindre mesure.

À la une

Sélectionné pour vous