Novak Djokovic écrase Medvedev et remporte son neuvième Open d'Australie

Et de neuf: Novak Djokovic EXPÉDIE Medvedev et triomphe à l'Open d'Australie
 
 

Novak Djokovic est incontestablement le maître des lieux. Dimanche sur la Rod Laver Arena, le Serbe, N.1 mondial, a remporté son neuvième Open d'Australie en battant le Russe Daniil Medvedev (ATP 4), passé côté de sa finale dimanche à Melbourne. 'Nole' s'est imposé 7-5, 6-2, 6-2 après 1h53 de jeu à peine pour décrocher son 18e sacre du Grand Chelem.

Cette finale s'annonçait très prometteuse entre Daniil Medvedev, imbattable depuis novembre dernier mais finaliste pour la première fois à Melbourne, et Novak Djokovic, qui n'avait perdu aucune de ses huit finales à Melbourne Park. Après une première manche disputée mais finalement tombée dans l'escarcelle de Djokovic (7-5), le Russe a quelque peu perdu le fil de son jeu malgré son impressionnante série de 20 victoires de rang et l'expérience de sa première finale en Grand Chelem, perdue en cinq sets contre Rafael Nadal à l'US Open 2019.

Pourtant très performant sur son service depuis le début de la quinzaine, le résident monégasque a été breaké à trois reprises dans le deuxième set (6-2) puis deux fois dans la troisième (6-2). Sur l'ensemble du match, Medvedev n'aura gagné que 32 pour cent des points sur sa deuxième balle. Si Medvedev n'est pas parvenu à déployer son jeu, tout le crédit en revient aussi au N.1 mondial, mentalement supérieur et beaucoup plus régulier que son adversaire avec 17 fautes directes, contre 30 pour le Russe. Medvedev restait pourtant sur douze succès d'affilée face à des joueurs du top 10.

Ce 9e sacre aux antipodes permet au droitier de Belgrade d'accrocher un 18e titre en Grand Chelem et de se rapprocher du record de vingt trophées détenu par Roger Federer et Rafael Nadal. Si Djokovic restera évidemment au zénith du classement mondial lundi, le Russe montera lui pour la première fois sur le podium.




 

Vos commentaires