Novak Djokovic se ressource dans un "parc des pyramides" en Bosnie

Novak Djokovic se ressource dans un
Le Serbe Novak Djokovic lors de sa finale de Roland-Garros face à l'Espagnol Rafael Nadal, le 11 octobre 2020Thomas SAMSON
 
 

Le N.1 mondial Novak Djokovic s'est rendu mardi dans un "parc des pyramides" controversé en Bosnie pour récupérer dans des "tunnels énergétiques" après sa défaite en finale de Roland-Garros face à l'Espagnol Rafael Nadal.

Le Serbe, connu pour ses méthodes de préparation parfois iconoclastes, a vanté les effets "bénéfiques" du site situé à Visoko près de Sarajevo, après une visite des lieux en compagnie de son épouse.

"J'inviterais tous les sportifs à venir ici pour passer du temps dans les tunnels qui sont très bénéfiques pour l'augmentation de l'oxygène dans les poumons", a déclaré "Nole" à la chaîne publique (FTV).

"C'est un effet direct sur la régénération, sur le rétablissement, ce qui est très important pour les sportifs", a poursuivi le joueur aux 17 titres du Grand Chelem, en visitant le parc avec son fondateur Semir Osmanagic, un explorateur bosnien controversé.

Semir Osmanagic affirme depuis 2005 que la vallée de Visoko, à 30 kilomètres au nord-ouest de Sarajevo, abrite des pyramides et un réseau de tunnels "énergétiques" ancien de plus de 25.000 ans.

Ces derniers temps, il a défendu les théories du complot sur le coronavirus.

Même si la forme de certaines collines de la région rappelle celle des pyramides égyptiennes, sa théorie avait été contestée dès 2006 par l'Association européenne des archéologues.

Néanmoins, le site est devenu populaire et la fondation qui le gère se targue régulièrement des "guérisons" miraculeuses de visiteurs dans ses "machines énergétiques".

"S'il existe le paradis sur terre, alors c'est ici", avait déclaré "Djoko" en juillet après une première visite. Il avait été contaminé un mois plus tôt par le coronavirus en marge de tournois de tennis qu'il avait organisé dans les Balkans, sans grand respect des règles sanitaires.

Selon des médias locaux, le nombre de visiteurs dans la "vallée des pyramides" a augmenté depuis cette visite.




 

Vos commentaires