Accueil Sport Tous les Sports Tennis

Open d'Australie: Garcia et Humbert au troisième tour

Caroline Garcia et Ugo Humbert ont assuré une présence française au troisième tour de l'Open d'Australie, en attendant notamment le match d'Enzo Couacaud qui affronte le grand favori Novak Djokovic jeudi en soirée à Melbourne.

En revanche, le parcours de Jérémy Chardy, de retour en compétition après un mois et demi d'interruption pour cause de santé, s'est arrêté.

Sur les 19 Bleus ayant intégré le tableau principal du Majeur australien, ils ne peuvent plus qu'être cinq au troisième tour.

. Ca passe (2): Garcia, Humbert

"C'était à celle qui serait la plus agressive", a commenté Garcia, 4e mondiale, après sa victoire contre la Canadienne Leylah Fernandez (40e) 7-6 (7/5), 7-5.

Et c'est bien elle qui l'a été, comme le prouvent certaines de ses statistiques: 11 aces et 40 points gagnants, alors que la finaliste de l'US Open 2021 s'est contentée de 18 points gagnants et n'a pas réussi le moindre ace, tout en gagnant quand même 71% des points joués sur sa première balle de service.

"Remporter le premier set, c'était un peu un hold up parce qu'elle a toujours été devant et qu'elle gagnait ses jeux de service plus facilement que moi", a d'ailleurs reconnu la Française de 29 ans.

Elle affrontera samedi l'Allemande Laura Siegemund (158e) pour une place en 8es de finale.

Championne des Masters après avoir atteint les demi-finales de l'US Open l'an dernier, Garcia n'a encore jamais dépassé les 8es de finale en Australie en onze participations dans le tableau principal.

Elle avait été stoppée à ce stade en 2018 par l'Américaine Madison Keys.

Humbert (106e) a pris le meilleur sur l'Américain Denis Kudla (108e) 6-2, 6-7 (5/7), 6-2, 6-4.

Entraîné depuis quelques mois par Jérémy Chardy, le Tricolore de 24 ans n'avait encore jamais dépassé le deuxième tour à Melbourne, atteint une seule fois (2021) lors de ses quatre participations précédentes. En 2019, il avait atteint les 8es de finale à Wimbledon.

Il enchaîne deux victoires consécutives sur le circuit principal pour la deuxième fois seulement depuis son quart de finale aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021. Il l'avait déjà fait à Wimbledon l'an dernier, mais n'était pas allé plus loin.

. Ca casse (1): Chardy

Après un coup de sang contre l'arbitre qu'il a accusée de "regarder les oiseaux" au lieu de suivre le match parce qu'elle a tardé à voir qu'une balle était tombée de sa poche et que ce retard lui a coûté un break et le premier set, le revenant de 35 ans s'est incliné face au Britannique Daniel Evans (30e) 6-4, 6-4, 6-1.

Pas de quoi trop ternir sa joie d'avoir retrouvé la compétition après avoir été tenu à l'écart du circuit par des ennuis physiques et de santé.

"C'est un cadeau de rejouer au tennis. J'ai joué deux matchs ici, j'ai repris du plaisir, je me suis bien senti sur le court, j'ai fait deux matchs sans avoir la moindre douleur au genou, donc c'est ultrapositif", a-t-il confié.

Toutefois, n'ayant plus de classement ATP, il doit utiliser à bon escient les onze possibilités qu'il lui reste d'intégrer des tournois grâce à son classement protégé (88e) car, affirme-t-il, il n'ira pas au-delà de sa carrière s'il ne parvient pas à retrouver une place dans la hiérarchie lui permettant d'intégrer les tableaux ATP.

"Je peux annoncer que je ne repartirai pas jouer des Challengers", la deuxième division du circuit professionnel, a-t-il dit.

. En cours (3): Bonzi, Mannarino, Couacaud

Benjain Bonzi (48e) était mené un set à zéro par l'Espagnol Pablo Carreno (15e) à 20h00 (GMT+11)

Adrian Mannarino (45e) venait de débuter son match contre l'Australien Alex De Minaur (24e)

Enzo Couacaud (191e) et Novak Djokovic (5e) étaient à l'échauffement.

À la une

Sélectionné pour vous