En ce moment
 

Plaintes, porte de cellule ouverte, critiques sur le menu: Boris Becker rendrait fou ses codétenus

Plaintes, porte de cellule ouverte, critiques sur le menu: Boris Becker rendrait fou ses codétenus
 
 

Boris Becker est actuellement en prison. L'ancien joueur allemand purge une peine de deux ans et demi, entamée le 29 avril, après une condamnation en raison de sa faillite personnelle. Il a été reconnu coupable de plusieurs infractions et est incarcéré depuis à la prison de Wandsworth, à Londres.

La presse anglaise nous annonce ce matin que l'ambiance autour de lui n'est pas au beau fixe. En effet, Boris Becker commencerait sérieusement à agacer ses codétenus, mais aussi les gardiens. La première raison ? Il passerait son temps à se plaindre des conditions de vie dans cette prison et notamment dans sa cellule, de 6 mètres carrés. Il a aussi obtenu de la part des autorités carcérales de pouvoir laisser sa porte ouverte en journée, affirmant être claustrophobe, ce qui dérangerait ses compagnons de cellule.

Il se serait aussi plaint des mauvaises odeurs dans le bâtiment et de la mauvaise qualité de la nourriture, en avançant notamment des quantités insuffisantes. Il faut savoir que Becker a droit à 10 livres par semaine pour s'acheter de la nourriture en prison. Il doit en théorie purger la moitié de sa peine avant de pouvoir espérer sortir, mais il pourrait bénéficier d'une expulsion vers l'Allemagne pour être libéré sous condition avant la fin de l'année.

Listen to "Ces sportifs devenus criminels" on Spreaker.

 

Vos commentaires