En ce moment
 

Roland-Garros: Stefanos Tsitsipas se qualifie pour la première fois en finale en battant Alexander Zverev

Roland-Garros: Stefanos Tsitsipas se qualifie pour la première fois en finale en battant Alexander Zverev
©Belga
 
 

Le Grec Stefanos Tsitsipas, N.5 mondial, s'est qualifié pour sa première finale en Grand Chelem à Roland-Garros en venant à bout de l'Allemand Alexander Zverev (6e) en cinq sets 6-3, 6-3, 4-6, 4-6, 6-3 en plus de trois heures et demie vendredi.

En finale, Tsitsipas défiera soit Rafael Nadal, 13 fois sacré sur la terre battue parisienne, soit le N.1 mondial Novak Djokovic, opposés dans la seconde demi-finale. A 22 ans, il devient le premier joueur grec à s'inviter en finale majeure, le joueur le plus jeune à y parvenir aussi depuis Andy Murray en 2010.

Jusque-là, Tsitsipas avait perdu ses trois premières demi-finales en Grand Chelem (Open d'Australie 2019 et 2021, Roland-Garros 2020).

"Je me suis souvenu d'où je viens et de mes racines, mon rêve c'était de jouer ici, sur ces grands courts", a-t-il confié les larmes aux yeux.

"C'était très difficile, très émotionnel. Je suis passé par beaucoup de hauts et bas, c'est la victoire la plus importante de ma carrière jusque-là", a-t-il ajouté.

En se hissant en finale, Tsitsipas, joueur qui a gagné le plus de matches (39) depuis le début de la saison, celui aussi qui en a gagné le plus sur terre battue en 2021 (22), est finalement là où on l'attendait.

Au cours de la tournée sur ocre, le Grec s'est offert son premier Masters 1000 mi-avril à Monte-Carlo et est aussi passé au bord de battre Rafael Nadal à Barcelone, et Novak Djokovic à Rome.

Sur le court Central vendredi, Tsitsipas a mené relativement tranquillement deux sets à zéro, en moins d'1h20 min, en proposant une démonstration de tennis sur terre battue, à la fois offensif et appliqué, et avec une impeccable couverture de terrain.

"Très stressant " 

Mais le match a pris ensuite une autre tournure.

Dans le deuxième set déjà, Zverev s'était brièvement échappé 3 jeux à 0 avant que le Grec ne revienne en trombe enchainant 6 jeux de suite pour finalement s'adjuger la manche 6-3.

Mais dans les troisième et quatrième manches, le grand Allemand (1,98 m) est nettement monté en puissance au service, en termes de réussite derrière sa deuxième balle notamment, et a limité les fautes, quand Tsitsipas est devenu moins percutant et moins incisif.

Si bien que le Grec n'a eu quasiment aucune occasion dans ces deux sets (une seule balle de break) et qu'après un peu moins de trois heures de match, Zverev a égalisé à deux manches partout.

Tsitsipas s'est retrouvé immédiatement dos au mur dans le set décisif, mené 0-40 sur son service d'entrée. Il a alors inscrit cinq points de suite pour se sortir de l'ornière, et c'est lui qui s'est emparé de la mise en jeu de son adversaire quelques jeux plus tard pour mener 3-1.

"C'était très stressant, tellement intense. Ce premier jeu, ça a été le jeu le plus important du cinquième set, je suis revenu, je suis resté en vie avec le soutien du public, j'ai senti qu'il y avait encore de l'espoir, qu'il y avait encore quelque chose à faire", a-t-il raconté.

Si Zverev, sur son service, est parvenu dans un premier temps à écarter - avec panache - quatre premières balles de match, le Grec a conclu dans le jeu suivant, dès sa première occasion, sur un ace.




 

Vos commentaires