En ce moment
 

Tennis: Medvedev et Auger-Aliassime foncent en demi-finales à Los Cabos

Tennis: Medvedev et Auger-Aliassime foncent en demi-finales à Los Cabos
Le Russe Daniil Medvedev, N.1 mondial, contre le Lituanien Ricardas Berankis en quarts de finale du tournoi de Los Cabos le 4 août 2022 à Los CabosRodrigo ARANGUA
 
 

Le N.1 mondial Daniil Medvedev, qui fait à Los Cabos son retour à la compétition après un mois et demi d'absence, affrontera Miomir Kecmanovic en demi-finale du tournoi mexicain après sa victoire contre Ricardas Berankis 6-2, 6-2.

L'autre demi-finale opposera le Canadien Felix Auger-Aliassime (9e joueur mondial) au Britannique Cameron Norrie (12e), qui avait atteint le dernier carré à Wimbledon.

S'il avait mis 90 minutes, la veille, pour se débarrasser de l'Australien Rinky Hijikata, issu des qualifications (6-4, 6-3), le Russe a cette fois été un peu plus expéditif, en s'imposant en 1h19.

"C'était (une opposition) très différente. Mon adversaire aujourd'hui a joué de manière beaucoup plus agressive. Pour être honnête, contre ce type de joueur, vous n'avez parfois pas grand-chose à faire. Il faut juste essayer de bien servir, de ramener les balles dans le court", a-t-il sobrement commenté.

Ce qu'il a très bien fait. En quête d'un premier titre cette saison, Medvedev n'a perdu que trois points sur son premier service (huit aces) et a pris quatre fois le service adverse, deux fois par set, tout en sauvant les deux balles de break offertes à son adversaire dans la première manche.

Son futur adversaire, le Serbe Kecmanovic (38e), a battu logiquement 6-2, 6-4 l'Américain Brandon Nakashima (61e). Le Russe avait remporté leur première confrontation au troisième tour de Roland-Garros au printemps.

Privé de Wimbledon après l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe, Medvedev n'avait plus joué depuis le quart de finale du tournoi sur herbe de Majorque, perdu face à Roberto Bautista, le 23 juin.

Pour l'heure, il entame sereinement l'été américain en vue de l'US Open, dont il est le tenant du titre.

"J'aime jouer sur les courts en dur. Je joue très bien ici jusqu'à présent", s'est-il satisfait. "Bien sûr, plus on avance, plus les matchs sont difficiles, plus les adversaires sont durs, plus il y a de pression. Mais c'est ce qu'on aime et j'ai hâte d'être à vendredi."


 

Vos commentaires