En ce moment
 

L'Ultimate Tennis Showdown prolonge le plaisir et lance son tournoi féminin

L'Ultimate Tennis Showdown prolonge le plaisir et lance son tournoi féminin
 

L'Ultimate Tennis Showdown (UTS), dont la première édition s'est ponctuée dimanche 12 juillet par la victoire finale de l'Italien Matteo Berrettini, va déjà faire son retour. Le tournoi de tennis exhibition au format novateur organisé par Patrick Mouratoglou dans son académie à Biot, près de Nice, va reprendre dès ce samedi 25 juillet. Outre le tableau masculin, un tournoi féminin a fait son apparition.

Le nom de David Goffin, éliminé aux portes de la finale de l'UTS1, ne figure pas parmi ceux des huit joueurs qui disputeront la phase de groupes. En effet, cet 'UTS2' rassemblera les Français Richard Gasquet (ATP 50), Benoit Paire (ATP 22) et Corentin Moutet (ATP 75), l'Espagnol Feliciano Lopez (ATP 56), l'Allemand Dustin Brown (ATP 239) et l'Australien Alexei Popyrin (ATP 103), tous déjà en lice lors du premier tournoi, ainsi que le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 19) et l'Espagnol Fernando Verdasco (ATP 52), qui vont découvrir la compétition.

Dimitrov a été, il y a un mois, le premier participant de l'Adria Tour, tournoi organisé par le N.1 mondial Novak Djokovic, à annoncer qu'il avait contracté le coronavirus. Le vainqueur de chaque groupe sera qualifié pour le dernier carré alors que deux joueurs, qui doivent encore être annoncés par l'organisation, seront directement qualifiés pour les demies. La finale est prévue le 2 août.

La compétition féminine se tiendra les 1er et 2 août sous la forme d'un Final Four. La Russe Anastasia Pavlyuchenkova (WTA 30), la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 39), la Française Alizé Cornet (WTA 59) et la Tchèque Brenda Fruhvirtova se disputeront la victoire. Fruhvirtova, 13 ans à peine, a remporté cette année le prestigieux tournoi juniors des Petits As.

Vendredi, elle s'est illustrée en battant sa compatriote Katerina Siniakova, 54e joueuse mondiale, lors d'un tournoi exhibition. Le tournoi, imaginé par Patrick Mouratoglou, coach de Serena Williams, se veut résolument révolutionnaire et brise de nombreux codes en vigueur dans le monde de la petite balle jaune. Lors des rencontres, jouées sur quatre quart-temps de dix minutes, les joueurs peuvent utiliser des "cartes UTS" qui leur procurent un avantage momentané. Ils peuvent aussi communiquer avec leur coach et les commentateurs aux changements de côté. Pour rappel, les circuits sont paralysés depuis la mi-mars et jusqu'à la fin juillet au moins en raison de la pandémie de Covid-19.

 

Vos commentaires