En ce moment
 

Une affaire de matchs truqués secoue le monde du tennis

Une affaire de matchs truqués secoue le monde du tennis

Les arrestations de quatre joueurs de tennis français à Bressuire, dans l'ouest de la France (Deux-Sèvres), s'inscrivent dans le cadre d'une enquête menée par le parquet fédéral belge sur une bande arméno-belge soupçonnée de truquage de matchs de tennis. Des sources judiciaires belges ont confirmé l'information jeudi.

En juin, un juge d'instruction d'Audenarde a arrêté six suspects soupçonnés de corruption, de blanchiment d'argent, de malversation et d'appartenance à une organisation criminelle. Il s'agit de Grigor S. (27 ans), Artur Y. (30), Lendrush H. (30), Jirair I. (54), Hayg S. (24) et Karen H. (32), tous de nationalité arménienne. Huit autres personnes ont été libérées après interrogatoire.

Au total, environ 250.000 euros ont été saisis lors de l'opération en Belgique. A la demande du juge d'instruction belge, des mesures ont également été prises simultanément en Allemagne, en France, en Bulgarie, en Slovaquie, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis. L'enquête a révélé qu'entre 2014 et aujourd'hui, une bande arméno-belge aurait activement soudoyé des joueurs de tennis professionnels pour arranger les résultats des matchs et ainsi parier sur ces rencontres.

Presque tous les suspects ont le même profil : pas de revenus, pas de travail et des finances au plus bas. On leur a demandé d'utiliser de l'argent liquide dans les bureaux de paris lors des rencontres sportives étrangères de niveau modeste. Ils se sont concentrés sur les matchs de plus petits tournois du circuit Futures (3e niveau) et Challenger (2e niveau), où il n'y a généralement pas de caméra qui filme les rencontres.

Le journal sportif L'Équipe a rapporté que quatre suspects ont été arrêtés en France. Parmi eux figurent de Jules Okala (21 ans), 381e au classement mondial en 2016, et Mick Lescure (25), 487e au classement mondial en 2018. Les deux joueurs auraient été placés en détention provisoire peu avant un match. Les deux joueurs "sont soupçonnés d'avoir perçu de l'argent en échange de la perte d'un set lors de tournois Futures, mais aussi dans les Challengers disputés entre 2015 et le printemps 2018", écrit L'Équipe.

Selon le quotidien français, Jérôme Inzerillo (28 ans), 43e au classement français, et Yannick Thivant (31 ans), 590e au classement mondial en 2012, ont également été arrêtés. Ils ont tous été relâchés après interrogatoire.

Vos commentaires