En ce moment
 

Wimbledon: tirage au sort clément pour nos représentants masculins, beaucoup moins pour les filles

Wimbledon: tirage au sort clément pour nos représentants masculins, beaucoup moins pour les filles
 
 

Le tirage au sort pour l'édition 2022 de Wimbledon a livré son verdict. Du côté des hommes, nos deux compatriotes ont bien été épargnés. 

David Goffin, redescendu à la 58ème place mondial, affrontera au premier tour le qualifié moldave Radu Albot (ATP 115). En cas de victoire, il pourrait croiser Sebastian Baez, tête de série 31.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Zizou Bergs, 146ème mondial, qui disputera son premier tournoi du Grand Chelem, a lui aussi hérité d'un tirage au sort plutôt clément. Le Belge, invité au tournoi londonien, affrontera le local Jack Draper (ATP 108). Il aura l'occasion de prendre sa revanche, Draper l'ayant battu en finale du Challenger de St-Brieuc cette année. En cas de victoire, il pourrait retrouver la tête de série numéro 19, Alex De Minaur.

Chez les dames, la revenante Yanina Wickmayer affrontera la chinoise Lin Zhu (WTA 98). Maryna Zanevska hérite d'un très gros morceau avec la Tchèque Barbora Krejcikova, victorieuse à Roland-Garros l'année dernière. 

Greet Minnen héritera elle aussi d'un très gros morceau avec l'Espagnole Garbine Muguruza, 10ème mondiale et ex-vainqueure à Wimbledon. Kirsten Flipkens, toujours à l'aise sur le gazon londonien où elle a atteint la demi-finale en 2013, affrontera la qualifiée australienne Jaimee Fourlis pour son dernier tournoi en simple de sa carrière. Un possible duel avec la Roumaine Simona Halep, 19e mondial, est ensuite permis au 2e tour.  

Alison Van Uytvanck affrontera, quant à elle, la locale Emma Raducanu (WTA 11), victorieuse à l'US Open l'année dernière. Notre meilleure belge au classement, Élise Mertens, défiera la colombienne Camila Osorio (WTA 61).

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires