WTA Rome - Mertens prête pour Roland-Garros : "Ce sera bien de ne pas jouer la semaine prochaine"

WTA Rome - Mertens prête pour Roland-Garros :
 
 

(Belga) Elise Mertens (WTA 20) est prête pour Roland-Garros. Et ce n'est pas sa défaite 6-3, 3-6, 6-0 samedi soir en quarts de finale du tournoi WTA Premier 5 de Rome contre Karolina Pliskova (WTA 4) qui y changera quoi que ce soit. La Limbourgeoise, 24 ans, a quitté le Foro Italico avec un bon sentiment après avoir été la première à pousser la Tchèque, tenante du titre, dans un troisième set avant d'être rattrapée par la fatigue des nombreux matches disputés - et gagnés - depuis la reprise.

"Je suis contente de mon niveau", a-t-elle expliqué. "J'ai disputé quatre matches ici à Rome et j'ai pu retrouver mes sensations sur terre battue après plus de trois semaines (ndlr: et sa finale au tournoi de Prague). C'était l'objectif. Et ce sera bien de ne pas jouer la semaine prochaine à Strasbourg. Je ne m'étais de toute manière pas inscrite et je ne changerai pas d'avis. Je vais en profiter pour me ressourcer quelques jours à la maison. Je n'ai quasiment pas été chez moi ces derniers temps. Je vais pouvoir retrouver mes chiens et recharger les batteries avant Roland-Garros." Elise Mertens est la joueuse qui a disputé le plus de matches depuis la reprise. Et si elle n'a pas remporté de titre, contrairement à Naomi Osaka (WTA 3) ou Victoria Azarenka (WTA 14), elle a fait preuve d'une remarquable régularité avec une finale à Prague, une demi-finale à Cincinnati et un quart de finale à l'US Open. Il se pourrait donc bien qu'il faille compter avec elle à la Porte d'Auteuil. "Moi, parmi les favorites ? Je n'ose jamais le dire", a-t-elle souri. "Tout dépendra de la manière dont les joueuses du Top 10 vont se profiler. Mais je me sens bien dans ma peau. Bien sûr, il y aura encore une semaine d'ici là. Je dois me reposer pour monter ensuite progressivement en régime. Je vais travailler ma condition physique, mon deuxième service et ma construction des points, même si cela dépend évidemment de l'adversaire de l'autre côté du filet. Le tennis sur terre battue, c'est un peu comme les échecs. Il faut pouvoir s'adapter, car jouer contre Halep, ce n'est pas la même chose qu'affronter Pliskova, par exemple. J'ai toutefois bon espoir de bien jouer." (Belga)




 

Vos commentaires