En ce moment
 

Cyclisme: le GÉANT Philippe Gilbert remporte Paris-Roubaix

Philippe Gilbert a remporté la 117e édition de Paris-Roubaix dimanche. Au terme des 257 km de course entre Compiègne et le Vélodrome de Roubaix, Gilbert a battu dans un sprint à deux l'Allemand Nils Politt.

Le Belge Philippe Gilbert (Deceuninck - Quick-Step) a remporté ce dimanche la 117e édition de Paris-Roubaix en réglant au sprint l'Allemand Nils Politt (Katusha-Alpecin), le Belge Yves Lampaert est 3e. "Je suis un homme heureux", a-t-il déclaré à son arrivée. "Je sentais que la forme revenait au fil des jours après avoir été malade au Tour des Flandres. Cela m'a vraiment remis en confiance pour aujourd'hui et je crois que j'ai fait une belle course aussi tactiquement. J'ai toujours ce rêve en moi de gagner tous les Monuments, j'ai fait ce rêve un peu fou il ya une dizaine d'années. C'est un objectif qui se rapproche et j'en suis encore plus proche aujourd'hui, c'est une grande fierté".


"Les longues échappées ne me font pas peur"

L'échappée décisive s'est produite à 48 kilomètres de l'arrivée, lorsque Gilbert, alors seul en tête, a été rejoint par son équipier Yves Lampaert, le vainqueur sortant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Wout van Aert (Jumbo-Visma), Sep Vanmarcke (Education First) et Politt.

Gilbert et Politt sont ensuite sortis à 13 km de l'arrivée. Au sprint, Gilbert s'est montré le plus rapide. "Les longues échappées ne me font pas peur et je sais que souvent cela tourne même en faveur. Je me suis lancé dans le boulot comme on dit, et j'étais bien avec Politt, un coureur très courageux qui ne rechigne pas sur les relais et je savais qu'être en sa compagnie, c'était l'idéal. On s'est retrouvé de nouveau ensemble dans le final. On n'a plus calculé, on a roulé à bloc, après c'est le meilleur qui gagne et tant mieux pour moi, c'était moi", a raconté le Belge.


"Un coureur différent"

Une course parfaite du Belge originaire de Remouchamps marquée par deux lourdes chutes de deux compatriotes Iljo Keisse et Tiesj Benoot. Ce dernier a dû abandonner Paris-Roubaix. Il a été transporté à l'hôpital pour des examens.

Déjà lauréat du Tour de Lombardie (2009 et 2010), de Liège-Bastogne-Liège (2011) et du Tour des Flandres (2017), Philippe Gilbert ajoute, à 36 ans, un 4e Monument à son palmarès. Gigantesque. "C'est très spécial, parce que c'était un choix osé. Quand j'ai dit il y a trois ans que j'avais décidé de me mettre à fond sur ces classiques, beaucoup de gens ont dit que les pavés, ce n'était pas pour moi, et ils étaient pessimistes. Depuis, j'ai gagné le Tour des Flandres puis Paris-Roubaix. J'ai pu transformer mes qualités de puncheur qui m'ont fait gagner l'Amstel, Liège-Bastogne-Liège et la Flèche Wallonne. Je suis devenu un coureur différent et j'en suis très heureux".

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires