En ce moment
 

JO de Tokyo: un impressionnant Wout van Aert offre une première médaille d'argent à la Belgique

Un impressionnant Wout van Aert offre une première médaille d'argent à la Belgique aux JO de Tokyo
©Belga
 
 

Wout van Aert a décroché la médaille d'argent de la course cycliste en ligne messieurs des Jeux Olympiques de Tokyo, disputée sur 234 km entre Musashinonomori Park et le Fuji International Speedway, samedi au Japon. offre à la Belgique sa première médaille à Tokyo; C'est aussi le 149e médaille belge de l'histoire aux Jeux d'été (la 54e en argent).

Wout van Aert a réglé le sprint des poursuivants pour la 2e place derrière l'Equatorien Richard Carapaz, qui s'est imposé en solitaire après avoir attaqué à environ 6 km de l'arrivée. Le Slovène Tadej Pogacar prend la médaille de bronze une semaine après sa victoire au Tour de France.  Ce podium royal, avec trois des meilleurs coureurs du monde, couronne une course d'hommes forts qui a beaucoup ressemblé à une étape de montagne du Tour de France. Privé de cérémonie d'ouverture et des épreuves à Tokyo, le public japonais, autorisé à venir sous certaines conditions dans cette région du Japon, s'était donné rendez-vous sur le bord de la route samedi. Des milliers des personnes ont encouragé les coureurs sur les 234 km entre Saitama (au nord-est de Tokyo) et l'arrivée sur le circuit automobile du Mont Fuji, dont les tribunes étaient quasi-pleines.

Dès le départ réel, un groupe de huit coureurs s'isolait en tête de la course avec le Sud-Africain Nic Dlamini, le Tchèque Michael Kukrle, le Slovaque Juraj Sagan, le Roumain Eduard-Michael Grosu, le Grec Polychronis Tzortzakis, le Vénézuélien Orluis Aular, le Burkinabé Paul Daumont et l'Azéri Elchin Asadov. La course s'est décantée comme prévu dans le terrible col de Mikuni: 10 km à 10,6% de moyenne avec des passages à 20%. Dès les premiers forts pourcentage, Pogacar, 22 ans, a placé une attaque, faisant exploser définitivement le peloton. Il s'est d'abord détaché, accompagné du grand espoir américain de 23 ans Brandon McNulty, et du Canadien Michael Woods.

Mais le trio a ensuite été repris par un groupe de sept hommes, dont Wout van Aert, qui ont franchi ensemble le sommet. Dans le final accidenté, qui débouchait sur le circuit automobile du Mont Fuji (jadis utilisé par la F1), Carapaz s'est extrait du petit peloton avec McNulty. Puis il a placé une attaque décisive qui laissé sur place l'Américain. Derrière, ses poursuivants ont tergiversé, laissant Wout van Aert mener seul la poursuite. Le champion de Belgique décrochait finalement la médaille d'argent en terminant à 1:07 de Carapaz, s'offrant un podium olympique sa conquête du maillot tricolore et ses trois victoires d'étape au Tour de France. 

Wout van Aert, vice-champion du monde de la course en ligne et du contre-la-montre, tentera de décrocher une nouvelle médaille mercredi dans le chrono olympique où il défendra les couleurs belges avec Remco Evenepoel. Celui-ci a terminé 42e et 2e Belge samedi, dans un groupe à 10:12 de Carapaz. Tiesj Benoot est 58e; Mauri Vansevenant 77e. Champion olympique en titre, Greg Van Avermaet a abandoné à 53 km de l'arrivée. Fils d'agriculteur des hauts plateaux andins, Richard Carapaz, 28 ans, avait offert en 2019 la première très grande victoire internationale à son pays, en remportant le Giro. Le coureur d'Ineos avait aussi fini 2e de la Vuelta l'année dernière et 3e du Tour de France cette année.


 




 

Vos commentaires