En ce moment
 

Les hôtesses sur les podiums des courses cyclistes en Flandre, c'est fini: "Dommage de devoir disparaître" regrette Reinhilde (vidéo)

Les hôtesses sur les podiums des courses cyclistes en Flandre, c'est fini:

C'est le retour de la saison cycliste en Belgique avec le circuit "Het Nieuwsblad' aujourd'hui en Flandre. Et une nouveauté pour le vainqueur: il ne sera désormais plus entouré de jeunes filles sur le podium. Fini donc les bisous et la remise de fleurs. La volonté affichée des organisateurs est de "moderniser" ce genre de cérémonies. Mais c'est aussi un signe que la place des femmes est en train de changer dans le monde du sport comme nous l’expliquent Serge Vermeiren et Sébastien Dubois dans le RTLinfo13H

Les images datent de l’année dernière. Greg Van Avermaet vainqueur au circuit Het Nieuwsblad et Philippe Gilbert qui triomphe au Tour des Flandres. Les deux champions reçoivent des hôtesses présente sur le podium un bouquet de fleur et des bisous. Ces images appartiennent dorénavant au passé. Flanders Classics, l’organisateur des plus grandes épreuves flamandes abandonne ce protocole jugé stéréotypé et dépassé.

Reinhilde est, depuis trois ans, hôtesse sur des courses. Sa présence au côté des champions reste d’excellents souvenirs. La disparition des miss est, pour elle, une déception.

"Nous ne sommes pas des objets. Nous avons une mission. C’est donc dommage de devoir disparaître", a déclaré l’hôtesse Reinhilde Haverhals.


Peter Sagan pince les fesses d'une hôtesse

En 2015, Peter Sagan pince les fesses d'une hôtesse sur le podium d’arrivée. L’année suivante, les organisateurs de la course font de ce geste le thème central de l’affiche officielle de la compétition et créent la polémique.

Depuis, l’image de la femme dans le monde du sport masculin fait débat. Cette saison, la F1 n’aura plus de Grid Girls. Ces hôtesses qui accompagnent les pilotes sur la piste quelques minutes avant le départ.

Si certaines épreuves cyclistes comme le tour d’Espagne ont abandonné les bisous, le Tour de France lui n’envisage pas de modifier le protocole de la cérémonie

Chaque maillot aura encore droit à sa couleur, son trophée, ses hôtesses et ses trois bisous.

Vos commentaires