Remco Evenepoel grand favori pour son premier monument: "Je suis au top de ma forme"

Remco Evenepoel grand favori pour son premier monument:
©Belga
 
 

Après Milan-Sanremo, le deuxième monument de la saison est au programme samedi avec le Tour de Lombardie, remporté par Bauke Mollema en 2019. Remco Evenepoel, qui participe à son premier monument, est le grand favori pour succéder au Néerlandais après ses victoires au Tour de Burgos et au Tour de Pologne. Le Brabançon aura Vincenzo Nibali, Diego Ulissi, Jakob Fuglsang et d'autres solides grimpeurs comme concurrents.

Habituellement organisé en automne, le Tour de Lombardie a été déplacé au mois d'août à cause du coronavirus, en même temps que le Critérium du Dauphiné où Alejandro Valverde et Egan Bernal, deuxième et troisième à Côme en 2019, sont présents. Tout comme Thibaut Pinot, vainqueur en 2018. Vincenzo Nibali sera lui bel et bien au départ à Bergame. Le Requin de Messine s'est sacrifié pour son équipe mercredi au Gran Piemonte mais n'a pas fait forte impression lors de ses courses précédentes. Toujours est-il que Remco Evenepoel s'en méfie. "Il faut toujours compter sur Nibali et je pense que Mollema devra se sacrifier pour lui", avait déclaré Evenepoel jeudi.

La pépite de Deceuninck-Quick Step tentera de devenir le premier Belge à inscrire son nom au palmarès depuis la victoire de Philippe Gilbert en 2010. Un statut de favori qui ne fait pas peur au Brabançon "Cela me donne de la motivation", a avoué Evenpoel qui a reconnu le parcours mercredi. "Dans les 80 derniers kilomètres, il y a très peu de moments pour récupérer. Cela ne me dérange pas car j'aime les courses usantes. Je suis au top de ma forme et je pense que le parcours me convient."

Evenepoel devra également se méfier de Jakob Fuglsang (Astana) qui sort d'une deuxième place au Tour de Pologne et une cinquième place aux Strade Bianche. Le Danois sera soutenu par le jeune Russe Aleksander Vlasov, récent vainqueur du Mont Ventoux Dénivelé Challenge. Diego Ulissi (UAE Emirates) est également en grande forme après sa deuxième place au gran Piemonte derrière George Bennett (Jumbo-Visma) qui visera également la victoire à Côme tout comme Maximilian Schachmann (BORA-Hansgrohe), Richard Carapaz (Ineos) et Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix). Côté belge, Tim Wellens, quatrième en 2014 et cinquième en 2018, voudra également se mettre en évidence après une bonne préparation au Tour de Pologne.




 

Vos commentaires