Scène surréaliste sur le tour du Luxembourg: un camion en contre-sens provoque une chute dans le peloton (vidéo)

Scène surréaliste sur le tour du Luxembourg: un camion en contre-sens provoque une chute dans le peloton (vidéo)
©BELGA
 
 

Une scène surréaliste a eu lieu lors de l'étape finale du tour du Luxembourg ce samedi. Alors qu'il restait 67 kilomètres à parcourir dans cette étape entre Mersch et Luxembourg, un camion totalement étranger à l'organisation de l'épreuve a surgi sur la chaussée en contre-sens de la course alors que le peloton arrivait à vive allure dans une portion descendante. L'incident a ainsi provoqué la chute de plusieurs coureurs.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Les organisateurs étaient déjà sous le feu des critiques depuis pour un manque de sécurité. En effet, les coureurs avaient neutralisé la course au bout de 18 kilomètres mercredi en signe de protestation contre la dangerosité de la course, avant de reprendre pour 40 kilomètres autour d'Hesperange. Lors des deux premières étapes, le peloton s'était plaint de la présence de trafic sur la route mais aussi de voitures garées sur le parcours. Les organisateurs ont donc décidé de faire passer le nombre de signaleurs de 15 à 22. En outre, le nombre de policiers a également été augmenté et des signaleurs ont été placés aux endroits dangereux. Des mesures visiblement insuffisantes.

Pour couronner cette journée absurde sur les routes du Luxembourg, le coureur colombien Santiago Buitrago de la formation Bahrain-McLaren alors seul en tête, a levé les bras sur la ligne d'arrivée pensant alors remporter cette 5ème étape. Malheureusement pour lui, il restait encore un tour à parcourir. Alors qu'il avait chuté à cause du camion en contre-sens, le Danois Andreas Kron (Riwal Securitas) a finalement remporté l'étape au sprint. La victoire finale sur ce tour revient à l'Italien Diego Ulissi (UAE Team Emirates).

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.



 

Vos commentaires