En ce moment
 

Tour de France: Pinot avait la rage

Tour de France: Pinot avait la rage
Le Français Thibaut Pinot lors de la 13e étape du Tour de France le 19 juillet 2019JEFF PACHOUD

Thibaut Pinot avait promis de réagir sur le Tourmalet samedi, il a exprimé sa rage dès vendredi sur le contre-la-montre de Pau: "J'avais envie de lâcher les chevaux", a confirmé le Franc-Comtois, 7e de l'étape et 7e du classement général.

"Je sentais que j'avais la bonne forme", a réagi le grimpeur de l'équipe Groupama-FDJ, même s'il a regretté avoir "concédé un peu de temps au début" avant de terminer septième, à 49 sec de Julian Alaphilippe, vainqueur de l'étape avec le maillot jaune.

Après avoir lâché 1 min 40 sec sur plusieurs favoris lors de la 10e étape lundi en étant surpris sur le plat par une accélération des équipes Deceuninck et Ineos, Pinot n'avait pas masqué sa colère. "C'est vrai que j'en avais un peu marre des étapes de plaine. Je me rongeais un peu le frein. J'avais envie de lâcher les chevaux", a-t-il expliqué vendredi, ravi d'avoir été au niveau pour "la première vraie bataille".

"Je réponds présent et j'attends demain", la première arrivée majeure en sommet, en haut du Tourmalet, à plus de 2000 mètres d'altitude où son équipe promet depuis plusieurs jour que le grimpeur de la Haute-Saône se montrera.

"C'est une très grosse performance, avec pas beaucoup de temps de perdu et même beaucoup de temps de gagné sur certains de ses concurrents directs", s'est réjoui le directeur sportif de l'équipe Yvon Madiot. "On ne peut pas dire que ce n'est pas un spécialiste de l'épreuve car il a déjà gagné au niveau WorldTour, mais c'est une grosse performance quand même car il y avait un long secteur plat rectiligne, où il manque un peu de puissance par rapport à certains adversaires comme Geraint Thomas".

Au classement, il reste en effet à moins de deux minutes du Gallois, tenant du titre et deuxième du général, et à 3 min 22 sec d'Alaphilippe.

Vos commentaires