En ce moment
 

Tour des Alpes: Bilbao en tête, Bardet en jambes

Tour des Alpes: Bilbao en tête, Bardet en jambes
La joie de l'Espagnol Pello Bilbao, vainqueur de la 20e étape du Tour d'Italie, le 1er juin 2019 entre Feltre et Croce d'Aune-Monte AvenaLuk BENIES
 
 

L'Espagnol Pello Bilbao a conclu le travail parfait de son équipe Bahrain-Victorious pour remporter la 2e étape du Tour des Alpes, mardi à Lana (Italie), en devançant au sprint un Romain Bardet (DSM) en jambes.

Bilbao, vainqueur de sa troisième étape sur l'épreuve après celles gagnées en 2018 et 2021, prend le maillot vert de leader des épaules de Geoffrey Bouchard (AG2R), arrivé 35 secondes après le groupe des favoris au terme des 154 kilomètres.

L'équipe Bahrain n'a pas commis l'erreur de l'étape initiale et a évité de laisser trop de champ aux échappés de cette journée qui a débuté fort avec l'ascension d'une vingtaine de kilomètres menant au sommet de cette 45e édition, le Passo Rolle (1.984 mètres).

Après avoir contrôlé les dix échappés, qui ont compté quelque trois minutes d'avance au maximum, elle a été impressionnante dans la dernière descente pour revenir sur les deux derniers fuyards Pavel Sivakov et Michael Storer. Lesquels comptaient une minute de marge en basculant sur le Passo delle Palade, à 30 km de la ligne.

Une fois la jonction faite, grâce aux qualités de descendeur de Bilbao, l'Espagnol a été emmené dans un fauteuil vers le sprint où il a été plus fort que Romain Bardet, deuxième après sa troisième place lundi, et Attila Valter (Groupama), troisième. L'ordre est le même au général.

"J'ai pu compter sur une équipe très forte: après avoir tiré toute la journée, je ne sais pas où ils ont trouvé la force de m'emmener au sprint", a souri Bilbao, 32 ans, nouvel homme à battre.

Avec sa deuxième place, Bardet, 31 ans, confirme aussi sa belle forme avant de prendre le départ du Tour d'Italie (6-29 mai): "C'était un très bon jour", a savouré le Français.

La journée a été moins bonne pour son compatriote Thibaut Pinot, arrivé avec près de 14 minutes de retard.

La 3e étape, la dernière en Italie entre Lana et Villabassa (154 km) avant de passer en Autriche pour les deux dernières étapes, proposera deux ascensions plus courtes mais plus corsées avec la montée de Terento (6,1 km à 8%) et le Passo Furcia (7,9 km à 7,6%).


 

Vos commentaires