En ce moment
 

Une boulette XXL: un mécanicien se trompe de pièce et prive un espoir belge de vélo aux Mondiaux de cyclisme

Une boulette XXL: un mécanicien se trompe de pièce et prive un espoir belge de vélo aux Mondiaux de cyclisme
 
 

Jens Verbrugghe n'a pas pu enfourcher son habituel vélo lors du contre-la-montre juniors aux Mondiaux de cyclisme. Le Belge, arrivé au départ avec des vitesses non-conformes au règlement, a terminé 26e à près de 3 minutes du vainqueur avec un vélo de rechange.

Frederik Broché, directeur technique de la fédération belge, a expliqué cette mésaventure. "Lors du contrôle de l'Union cycliste internationale (UCI) deux à trois heures avant la course, le vélo était homologué. Mais plus lors du dernier juste contrôle avant le départ. Jens a dû changer de monture et prendre l'un de nos vélos de rechange. Nos mécaniciens n'ont rien remarqué, Jens non plus. C'est une erreur humaine très malheureuse, surtout pour Jens".

Verbrugghe, avant-dernier à s'élancer, avait des atouts à faire valoir, lui qui avait remporté l'argent lors du dernier Euro. "Son vélo est ensuite allé à l'entretien et un plateau de 53 dents a été monté, au lieu d'un plateau de 52, ce qui est autorisé chez les juniors mais de plus en plus rare sur le marché. Peut-être que le vélociste a installé un plateau standard et personne ne l'a ensuite vu", a dit Broché.

En effet, ni le coureur ni les mécaniciens de Belgian Cycling ne l'ont remarqué. "Cela ne doit évidemment pas arriver mais plus de 120 vélos passent entre les mains de nos mécaniciens. Ils ne l'ont pas vu et nous n'avons pas contrôlé, on ne peut pas le faire avec autant de coureurs. Il ne s'agit pas d'une quelconque triche mécanique", a insisté le directeur technique. "C'est simplement une erreur humaine. Personne ne l'a remarqué, pas même l'UCI lors du contrôle trois heures avant la course. C'est un drame pour Jens et un point d'ombre à notre bon début de Mondial."


 

Vos commentaires