Accueil Sport Tous les Sports

MotoGP: Bezzecchi remporte au Mans une course échevelée, Zarco 3e

L'Italien Marco Bezzecchi (Ducati-VR46) a remporté dimanche le Grand Prix de France, cinquième épreuve de la saison de MotoGP, à l'issue d'une course échevelée et devançant les Ducati-Pramac de l'Espagnol Jorge Martin et du Français Johann Zarco.

Bezzecchi, qui a glané son deuxième succès de l'année, revient au classement du championnat à un point du tenant du titre Francesco Bagnaia (Ducati), qui a chuté en début de course. L'autre Français, Fabio Quartararo (Yamaha), a pris la septième place.

La course, qui était le 1000e Grand Prix de l'histoire du MotoGP et qui a pulvérisé le record d'affluence de la catégorie-reine de la moto, a été très spectaculaire et de nombreux pilotes ont chuté malgré les bonnes conditions climatiques.

Sous le soleil sarthois, le premier rebondissement est intervenu au cinquième tour avec la chute de Bagnaia, qui a percuté l'Espagnol Maverick Vinales (Aprilia) qui venait de le doubler et l'a entraîné dans les graviers. Très en colère, l'Espagnol s'est vite relevé et a mis une petite claque sur le casque de l'Italien. Les deux pilotes ont ensuite failli en venir aux mains avant d'être séparés par les commissaires.

Quelques secondes plus tard, l'Italien Luca Marini (Ducati-VR46) a lui aussi chuté avec l'Espagnol Alex Marquez (Ducati-Gresini). Les deux pilotes se sont retrouvés allongés sur la piste et ont évité de peu d'être heurtés par d'autres concurrents.

Bezzecchi, qui s'était élancé en septième position, a rapidement pris les commandes de la course et a ensuite creusé l'écart pour s'imposer en patron et relancer le championnat du monde.

Derrière lui, Martin et Marc Marquez (Honda) se sont livrés un superbe duel marqué par plusieurs dépassements spectaculaires. Mais le sextuple champion du monde de MotoGP, qui faisait son retour après s'être blessé à la main droite fin mars au Portugal, a fini par craquer en chutant dans l'avant-dernier tour.

- Zarco en héros -

Les malheurs de Marquez ont fait le bonheur de Zarco, qui s'est emparé de la troisième place et a décroché un podium inespéré, pour le plus grand bonheur de ses dizaines de milliers de supporters présents au Mans.

Malgré un départ manqué, l'Avignonnais a réussi une belle remontée jusqu'à la quatrième place, dont il s'est emparée au 14e tour en doublant l'Australien Jack Miller (KTM). Il a ensuite réussi à se rapprocher de Martin et Marquez et a finalement profité de la chute de ce dernier.

Grâce à ce deuxième podium de la saison, le 17e de sa carrière dans la catégorie et le troisième au Mans, Zarco remonte à la cinquième place au championnat avec 66 points, à 28 longueurs du leader.

"Je suis très content. Ca fait du bien, c'est un beau podium. C'était un rendez-vous important car c'était le Grand Prix de France et le 1000e Grand Prix de l'histoire et j'ai répondu présent. Le podium, c'est une superbe récompense", a savouré Zarco.

Diminué par une douleur à au bras droit, Quartararo, a, lui, connu une course assez anonyme. Après un départ timide, le champion du monde 2021, parti en 13e position, a difficilement réussi à grappiller quelques places, surtout en profitant des chutes de ses adversaires.

Au final, le Niçois a décroché la septième place et inscrit neuf points au championnat du monde, où il remonte à la neuvième place avec 49 unités au compteur, 45 de moins que Bagnaia.

"Je ne peux pas considérer cette septième place comme un bon résultat car je le dois à la chute de six pilotes devant moi. J'ai eu un problème physique (...) le physio que j'ai eu ce matin (dimanche) m'a appuyé comme un malade sur l'avant-bras et, à partir du milieu de la course, il s'est mis à gonfler et la douleur était très forte. À un moment, je me suis dit que c'était fini, je ne pouvais plus rien faire", a expliqué "El Diablo".

Un autre Français a connu un week-end faste à domicile: Hervé Poncharal, le patron de l'équipe GasGas Tech3. Il a d'abord décroché la victoire en Moto3 grâce à l'Espagnol Daniel Holgado, avant d'obtenir une inattendue quatrième place en MotoGP avec le rookie espagnol Augusto Fernandez, auteur d'une superbe course.

À la une

Sélectionné pour vous